AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le forum prend forme petit à petit, merci de votre soutient et de votre patience. Toute aide est la bienvenue.

Partagez | 
 

 L'appel à la l'une!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: L'appel à la l'une!   Dim 30 Oct - 10:26

Voilà voilà une nouvelle fanfic écrite par mes soins ^^


L’appel à la Lune

°*°

Prologue :

C’était une soirée d’octobre comme tant d’autre. L’air commençait à refroidir tout doucement l’atmosphère, le vent balayait les horizons. Au loin, un homme d’une 50ène d’année traversait tranquillement la forêt afin de rejoindre sa demeure qui était située en pleine campagne.

Soudain, un bruit étrange attira son attention. Il s’arrêta net et regarda autour de lui. Il ne voyait rien mise à part les branchages frémir sous le vent qui les balayait. Constatant que rien d’autre ne semblait se passer, il reprit sa route quand tout à coup un coup de feu retentit au loin suivit d’un hurlement à vous glacer le sang. Surpris et à la fois intrigué, il se dépêcha de se diriger vers l’endroit où le coup de feu avait retentit quand il s’arrêta net.

Là, devant lui gisait le corps d’un animal mort tué par une balle. Il s’agissait d’un loup. Il supposa que c’était lui qui avait poussé ce hurlement juste avant de mourir. Mais ce qui le surprit le plus était cette fillette qui pleurait sur lui de toutes les larmes de son corps. Il se demanda ce qu’elle fabriquait ici toute seule alors que la forêt regorgeait de loups.


« Que fais-tu ici fillette ? » Demanda l’homme.

« … Ils … les chasseurs ont tués mon père… » Répondit la fillette en pleurant.

« Ton père ? Mais il n’y avait pas d’homme, les chasseurs ont tués un loup. Juste un loup… »

« C’est mon père… »

L’homme fronça les sourcils. Comment cette fillette pouvait-elle considérer un animal comme étant un de ses parents. ? Le froid lui donnait sûrement des hallucinations. Ce loup ne pouvait pas être son père.

« Comment aurais-je pu tuer ce loup, je ne porte pas d’armes ! »

« Allez vous en !! »

L’homme voulu s’approcher mais elle recula vivement en tremblant. Les larmes ne cessaient de couler le long de ses joues rosées par le froid.

« Ne reste pas trop près de ces loups ils sont dangereux, tu sais ! » S’exclama l’homme.

« Il sont mes amis et mes seuls parents … et ils les ont tués !!!! » Répondit la petite en serrant les poings tout en regardant l’homme en face d’elle.

Celui-ci la regarda fixement. Après quelques secondes il s’approcha doucement d’elle tout en prenant ses précautions puis s’agenouilla devant elle afin de se mettre à sa hauteur.

« D’accord, d’accord… ce sont tes parents… du moins, c’était tes parents ! Viens avec moi et je prendrai soin de toi. »

« Laissez-moi ! Je peux très bien me débrouiller toute seule ! »

« Dans cette forêt hostile ? Non… tu te feras tuer toi aussi si tu restes ici. Tu n’as rien à craindre ! Je vais m’occuper de toi ! »

Il avança doucement ses bras en sa direction et la pris dans ses bras. La fillette se mit à pleurer de plus belle. Elle avait déjà perdu sa « mère » à cause de chasseurs et maintenant c’était son « père » … elle ne savait pas quoi faire. Elle savait au fond d’elle qu’elle n’arriverait pas à tenir toute seule dans cette forêt.

- Je vais m’occuper de toi et t’élever comme si tu étais ma fille, ne crains rien ! »

Il caressa ses cheveux puis un fin sourire se tissa sur ses lèvres. Il savait très bien que cette petite fille était différente des autres et que peut-être elle allait sûrement pouvoir l’aider à établir sa vengeance.

« Nous allons faire de grandes choses ensembles… »

___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Episode 1

La journée était déjà bien entamée en ce mois de mai. Le soleil était déjà au perché dans le ciel bleu et pas un nuage à l’horizon pour gâcher ce spectacle. Dans une petite maison en plein milieu de la campagne on pouvait apercevoir une jeune femme jouer du piano. Elle semblait assez petite, une taille fine, de longs cheveux châtain clairs tirés en une haute queue de cheval et les yeux bleu ciel. Elle portait sur sa joue droite un petit grain de beauté ainsi que sur son épaule gauche.

Elle interrompit ses gammes pour aller prendre un verre d’eau à la cuisine puis faire une petite pause. Elle s’installa dans le canapé du salon puis bu quelques gorgées d’eau. Elle alluma la télé pour voir ce qu’il y avait de bien quand une de ses séries télévisée préféré fut interrompue par un flash info spécial.

La télévision annonçait que le célèbre hérisson bleu semblait être de retour parmi les humains. Intriguée, elle monta le volume de la télé pour mieux écouter.

« Eh oui, nous vous informons que le célèbre hérisson bleu Sonic est de retour parmi nous. Nous n’avons aucune autre information pour le moment mais nous essayons de percer le mystère de cette soudaine réapparition ! »

La jeune femme resta bouche bée devant cette annonce. Elle voulu se lever quand elle entendit la porte de la maison s’ouvrir puis se refermer.

« Ahhh c’est génial, génial !!! » S’exclama un homme en entrant dans le salon.

Il s’approcha de la jeune fille avec un grand sourire aux lèvres.

« Khaïna, j’ai réussi ! J’ai enfin réussi ! »

« Euh oui… mais réussi quoi ? » Demanda la jeune fille intriguée.

« J’ai réussi à faire en sorte que Sonic soit de retour parmi nous. Je vais enfin pouvoir établir mon plan de vengeance et l’anéantir une bonne fois pour toute. Mais cette fois-ci je n’aurai pas mon rival pour barrer la route. Je vais lui montrer de quel bois je me chauffe. Je regrette quand même que lui ne soit pas là pour voir mon triomphe, mais bon, c’est la vie !

« Attends, attends une minute ! Tu veux dire que… que c’est toi qui l’as fait revenir ? »

« Bien évidemment que c’est moi qui l’ai fait revenir qu’est-ce que tu crois ? Oui, cela m’a pris un certain temps pour trouver comment faire, mais j’ai finalement réussi et Sonic n’est pas prêt de retourner dans son monde. De plus il n’aura pas ces petits camarades pour l’aider cette foi-ci. Il est à ma merci ! »

« Ah… tant… tant mieux … » Répondit Khaïna un peu gênée.

Le veille homme ricana puis la regarda. Enfin après toutes ces années de recherches incessantes et d’espionnage il avait enfin réussi à concevoir le plan parfait qui lui permettrait d’anéantir Sonic une bonne fois pour toutes.

« Mais passons aux choses sérieuses, prépare-toi cas nous avons à faire ! »

« A... à faire ? » Répéta Khaïna intriguée.

« Oui, nous allons aller chez le président car il t’attend ! »

« Mais comment ça ? Pourquoi ? »

« Car nous avons eut une entrevue et il souhaite que tu vas intégrer les services secrets du gouvernement ! »

« Quoi ? Mais enfin c’est pas possible, je suis trop jeune pour faire ça… »

« Ne t’en fais pas pour ça. Aller prépare-toi ! »

Soupirant, la jeune femme alla se préparer sans broncher. Elle se demandait pourquoi elle devait aller là-bas et qu’est-ce que son père manigançait encore. Elle n’aimait pas être prise au dépourvu comme ça. Après quelques minutes elle revient toute prête.

« Voilà c’est bon je suis prête, nous pouvons y aller ! » Annonça-t-elle.

L’homme acquiesça d’un signe de tête puis lui fit signe de le suivre. Il sortit de la maison et se dirigea vers le bureau du président après avoir annoncé qu’ils étaient arrivés. Il frappa à la porte puis attendit quelques secondes.

« Oui, entrez ! » Déclara le Président.

L’homme ouvrit la porte puis entra suivit de Khaïna. Là, la pièce était déjà remplie de quelques personnes. Un peu intimidée, la jeune femme se mordit les lèvres puis ravala sa salive.

« Ah monsieur Luet nous vous attendions avec impatience ! » S’exclama le président avec un petit sourire.

« Bonjour monsieur le président, nous sommes pas trop en retard, j’espère ! » Répondit l’homme.

« Non, non, vous êtes pile poils à l’heure, c’est parfait ! Et voici donc la demoiselle don vous m’avez parlé ? »

« Oui, monsieur le président, je vous présente Khaïna ! » Dit-il en désignant la jeune femme derrière lui en lui faisant signe de s’approcher pour que tout le monde la voit. Celle-ci s’exécuta toujours aussi intimidée. Elle ne savait pas à quoi s’attendre mais tel qu’elle connaissait son père adoptif, elle s’attendait à tout.

« Parfait, bonjour Khaïna je pense que tu sais déjà la raison pour laquelle je t’ai convoquée ici. » Demanda le président.

« Euh je… oui, enfin oui ! » Répondit la jeune femme.

« Ton père nous a beaucoup venté tes mérites et tes qualités. Nous manquons d’apprentis et nous avons besoin de personnes compétentes, c’est pourquoi nous avons décidés de te prendre comme apprentie au sien des services secrets travaillants pour le gouvernement ! »

Khaïna écarquilla les yeux. Elle en revenait pas de ce qu’elle venait d’entendre. Elle se demandait si le président n’avait pas perdu la raison ou s’il était tombé sur la tête. Ou alors ce pourrait-il qu’ils manquaient vraiment d’agents travaillant pour les services secret ? Pourquoi elle ? Elle était trop jeune.

« Mais… monsieur le président, avec tout le respect que je vous dois… pourquoi moi ? De plus je suis un peu jeune pour faire ça. De plus mes aptitudes sont limitées et … » Elle voulu continuer mais le président l’interrompu sur sa lancée.

« Allons, ne t’affole pas, nous sommes au courant de tout ça. Bien sûr tu ne travailleras tout de suite comme agente. D’abord tu feras de l’observation ensuite tu seras formée et après tu pourras travailler, nous n’allons pas brûler les étapes car elles sont importantes pour devenir un bon agent. Et nous sommes certains qu’avec tes compétences et tes aptitudes, même si nous sommes au courant de la situation, tu nous seras d’une aide précieuse ! »

« Je ne suis pas sûre que… »

« Tu n’as pas de craintes à avoir. De plus tu ne seras pas seule, tu seras encadrée par nos agents et spécialement l’agent en chef Topaze qui se chargera de ta formation. Si tu acceptes de travailler pour nous en mettant à notre disposition tes capacités nous te seront d’une éternelle reconnaissance et nous te récompenserons comme il se doit. Acceptes-tu cette offre ? »

Elle se mordit fortement la lèvre. Comment ils savaient pour ses aptitudes hors du commun. Son père leur avaient-ils dit ? Comment avait-il pu faire une chose pareille alors que c’était censé rester secret ?

Il était vrai qu’elle avait toujours rêvé d’intégrer les services secrets du gouvernement mais de là à ce que ça se réalise… elle était loin de s’imaginer qu’elle pouvait avoir cette opportunité. De plus elle ne savait pas pourquoi mais elle avait un mauvais pré sentiment…

« Je… puis-je parler à mon père quelques secondes avant de prendre ma décision ? »

« Mais bien sûr, prends tout ton temps ! » Répondit le président.

Khaïna fit signe à son père et alla un peu plus à l’écart. Il fallait qu’elle éclaircisse des points avec lui.

« A quoi tu joues ? Tu leur as dit pour… ma transformation et le reste ? Comment tu as pu faire ça, je croyais que ça devait rester entre nous et ne pas être dévoilé… »

Elle le regarda fixement attendant une réponse de sa part.

« Ne t’emballe pas comme ça. Oui je leur ai dit et ils sont tenus au secret, mais tu ne vas pas travailler pour le gouvernement pour en faire ton métier, non ! Tu vas intégrer ces services secrets uniquement pour moi et pour me rapporter des informations. Travailler pour eux même en tant qu’apprentie te donneras certains avantages et des accès à certaines choses et… »

« Mais qu’est-ce que tu racontes, je ne comprends rien, explique-toi ! »

« Tu vas rapporter des informations sur Sonic, peu m’importe la manière don tu t’y prendras. Tu me donneras ces informations et ensuite tu me le ramèneras ! »

« Mais je croyais que… »

« Non, ce n’est qu’un masque pour cacher ce qu’on va faire ! C’est un ticket d’entrée si tu préfères. Mais je veux ce hérisson, et tu me rapporteras tout sur lui. Tu vas également le suivre de très près pour pouvoir mieux le traquer par la suite, cela m’éviteras de perdre du temps et je pourrai mettre mon plan en place, tu as compris ? »

« Mais c’est ignoble, ce que tu me demande ! Je ne peux pas faire une chose pareille. Je ne peux pas leur mentir et jouer double jeu et… »

L’homme s’approcha d’elle et lui empoigna le bras en la rapprochant vers lui en sifflant d’une voix froide :

« Ecoutes moi bien, tu vas faire ce que je dis ! Tu me dois bien ça, n’est-ce pas ? Car après tout, qui sait qui t’a recueillie et élevé comme sa propre fille alors que tes parents étaient morts, hm ? »

Khaïna baissa la tête et détourna le regard. Elle savait que ses parents génétiques l’avaient abandonnées et que les loups l’avaient recueillis par la suite et que lui est venu à son secours quand ils sont morts et s’est occupé d’elle…

« Toi… » Répondit-elle avec une petite voix.

« Et qui sait qui a consacré heures de recherche et expérience pour réaliser ton souhait le plus cher, celui de devenir loup à ton tour ? »

« C’est toi … »

« Bien ! Donc, même si j’y ai apporté une petite amélioration à ton vœu, tu vas être une gentille fille et faire ce que je te dis ou tu peux être sûre que je t’enverrai tout droit auprès des autres scientifiques qui se feront une joie de t’étudier, alors si j’étais toi je n’hésiterai pas une seconde, vu ? »

Plissant les yeux il lâcha son bras en la regardant froidement. Soupirant, Khaïna se dégagea de lui et alla vers le président.

« Monsieur le président, j’accepte votre offre … » Annonça-t-elle en le regardant ainsi que tout l’ensemble des personnes présentes dans la pièce. Son mauvais pré sentiment s’était finalement fondé. Elle espérait qu’elle prenait la bonne décision…

*********
Voilà le premier chapitre ^^




Revenir en haut Aller en bas
 

L'appel à la l'une!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Octofafa's worlds :: Le petit bâteau convivial :: Community :: Fanfics-