AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le forum prend forme petit à petit, merci de votre soutient et de votre patience. Toute aide est la bienvenue.

Partagez | 
 

 Chapitre 2 - Lyssumbre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Libubulle
Admin
avatar

Messages : 688
Date d'inscription : 10/05/2010

Fiche de jeu
PUF: Octofafa
Liste de vos personnages:
Notes :

MessageSujet: Chapitre 2 - Lyssumbre   Sam 12 Nov - 10:59

Chapitre 2


« Parle! Ou tais-toi! Mais nous n'avons pas de temps à perdre avec des futilités! »



Freezer fit une moue. Apparemment ces deux-là étaient de plus mauvaise humeur qu'il ne l'aurait pensé. Mais sa petite découverte allait certainement les intéresser, il en était certain. Cette découverte allaient le permettre de pouvoir marquer une belle vengeance. Mais il espérait qu'en échange il puisse s'amuser un peu lui aussi. Car après tout c'était lui qui avait fait cette découverte, pas eux. D'ailleurs il se demandait vraiment comment eux qui se disaient si intelligents n'avaient pas trouvé l'idée avant! Voyant que les deux compères semblaient vraiment perdre patience il se décida à parler après quelque secondes de silence :



« Et bien je me baladais et... »



« Si tu viens nous déranger seulement pour nous dire que tu te baladais, tu peux directement foutre le camp! On a pas de temps à perdre nous! Alors viens-en aux faits! » Répliqua froidement Cooler.



« Bon, très bien, très bien! Inutile de s'énerver ! Ce n'est pas ma faute si vous vous êtes fait battre comme des débutants ! »



A cette phrase, Cell et Cooler grognèrent de plus belle. Freezer avait intérêt à ce que sa grande nouvelle soit vraiment bonne, car il aggravait sérieusement son cas.



« PARLE ! » Répliquèrent ensemble les deux tyrans.



« Alors comme je le disais, j'étais entrain de me promener quand j'ai entendu une conversation entre deux personnes. »



Cell et Cooler se jetèrent un regard. Décidément, Freezer se moquait du monde. Qu'est-ce qu'il les dérangeaient pour leur dire qu'il avait entendu une conversation en se baladant?



« Wahh ! Non alors à, je suis sur le cul ! Tu as entendu une conversation ! Ça alors c'est une grande nouvelle, j'en reviens pas, vraiment ! » Lança Cooler avec ironie.



« Hein? Non mais attend c'est... »



« Tu te fiche vraiment de nous, ma parole ! T'es débile ou t'es né comme ça? » Répliqua méchamment Cell.



« Bon vous me laissez finir oui ou non ?? »



« Ouais, ouais ! Vas-y accouche, qu'on en finisse ! »



« Bon alors comme je disais, j'ai entendu la conversation de deux personnes ! Deux jeunes femmes pour être précis! Et... »



« Abrège! C'est tout ce qu'on te demande ! » Enchaîna Cooler.



« Oui bah ça y est, j'y viens !! Il se trouve qu'elles parlaient de super guerriers! Et en particulier de devinez qui? De San Goku !! »



« Hm… Continue ! Répondit Cell »



« Oui ! Apparemment l'une d'elles semble très bien le connaître et vit même avec d'après ce que j'ai compris ! Ou du moins ils sont très proche don la manière don elle en parlait ! Alors? Qu'est-ce que vous en dites ? Pas mal comme découverte hein ? » S'exclama Freezer sur un ton triomphant.



Les deux Tyrans se jetèrent un regard. D'abord inexpressif puis ensuite avec un petit sourire en coin des lèvres. Il fallait l'avouer, cette découverte était pour le moins intéressante pour ne pas dire très. Pour une fois, Freezer avait fait marché sa cervelle de petit pois et avait servit à quelque chose.



« Hm... C'est très intéressant ce que tu nous ammène là, mon frère ! » S'exclama Cooler le sourire aux lèvres.



« Je vous l'avait bien dit qu'elle était intéressante ! Elle va nous permettre de parvenir à nos fins et on pourra ainsi se venger de San Goku en s'en prenant à ces deux personnes! »



« Nous? Qui ça nous? » Demanda Cell étonné. Tu ne parle pas de toi, j'espère ! »



« Bien sûr que oui ! J'ai droit de m'amuser aussi ! C'est moi qui ait fait cette découverte, pas vous ! »



« Ouais, ouais on verra ! En attendant où les as-tu repérées? » Demanda Cooler.



« Elles étaient entrain de marcher en direction du parc qui se situe à quelque kilomètres de la ville où vous avez massacré les habitants ! Je vais vous y conduire! »



« Parfait ! » Répondit Cell.



Freezer se mit en route en direction du lieu où il avait surpris les deux jeune femmes suivit de près par Cell et Cooler. Au bout de quelque minutes de vol ils arrivèrent à destination. Freezer balaya l'horizon pour repérer les deux jeunes femmes. Et comme il l'avait prédit elles avaient atteint le parc et étaient tranquillement entrain de marcher.



« Piouf ! Je suis exténuée ! On ferait mieux de rentrer ! Il se fait tard et si ma mère va faire une syncope si je rentre trop tard ! » S'exclama Maëllyss avec amusement.



« Oui tu as raison! Rentrons moi aussi je suis raide ! »



--------------------------------------------------



« Voilà, ce sont elles ! » S'exclama-t-il à l'adresse de son frère et de Cell en montrant discrètement du doigt les deux jeunes femmes. Les deux tyrans regardèrent en direction d'où indiquait Freezer et observèrent attentivement.



« Hm... Elles ont l'air plutôt inoffensives ! » Décréta Cooler.



« C'est ce que je me suis dit aussi ! On va bien s'amuser, héhé ! » S'exclama Freezer qui semblait excité à l'idée de prendre sa revanche.



« Hm... Freezer tu sais quoi ? Je crois que... Il n'y aura pas de « nous » pour cette histoire! » Répliqua Cooler.



« Qu'est-ce que tu veux dire ? »



« C'est simple ! Nous ne voulons pas d'un nain dans nos pattes! Alors dégage ! » S'exclama Cell.



Sur ces mots il envoya balader Freezer quelque mètres plus loin qui alla embrasser un bâtiment. Ne prêtant nullement attention à son petit frère, Cooler tourna la tête en direction des jeunes femmes, un sourire mauvais aux lèvres.



« Hm... Tout ça est très intéressant ! Tu pense la même chose que moi Cell ? » S'exclama Cooler à l'adresse de son camarade.



Celui-ci ricana méchamment en croisant les bras.



« Oui ! Tout à fait ! On la tient notre vengeance... »



Les deux filles tournaient au coin d'une allée fleurie pour rentrer. Maëllyss et Umbre étaient loin de s'imaginer que deux monstres les guettaient dans l'obscurité. Au fur et a mesure de leur progression dans le petit parc les lampadaires devenaient de plus en plus rare, seul l'astre éclairait leur pas. Les yeux jaunes de la draconiaz luisaient dans le noir, un peu comme les yeux des chats.



« Une chance que j'ai une vision nocturne,,, »



« Votre peuple est assez impressionnant ! »



La dragonne haussa les épaules, oui il est vrai que les Draconiaz faisait partie d'une race supérieur comme le disait ces parents, mais sont peuple avait la grosse tête au point de ne pas se mélanger aux autres peuples. Ses parents disaient que c'était pour préserver le sang pur de leur espèce. La reine risquait une crise si jamais un seul Draconiaz osait s'accoupler avec un vas nu pied comme elle les appelait si gentiement... D'ailleurs la mère d'Umbre n'appréciait vraiment pas la famille de Goku, elle ne c'était pas gênée pour dire ce qu'elle pensais d'eux. Chichi et elle auraient presque pût devenir amie, elles étaient aussi strictes et castratrices l'une que l'autre.



« Tu dois rentrer demain je suppose ? »



Umbre hocha la tête, elle s'arrêta pour regarder l'astre qui était voilé par quelque nuages de pluie.



« Oui, mère veut que je suive des cours de bonne conduite, elle aspire à me marier à un prince avant que je ne fugue de nouveau! J'ignore si nous nous reverrons alors profitons du reste de la soirée sans se prendre la tête n'est ce pas ?»



Maëllyss n'était pas ravie de perdre sont amie, mais que pouvait-on faire contre la décision d'une reine hystérique ? Rien, et elle avait raison autant profité du reste de la soirée avant de se dire au revoir. Umbre regardait sont amie, regrettant d'avoir parlé de sont départ, elle ne voulait pas pourrir l'ambiance. Soudain quelque chose, ou quelqu'un s'empara de ses deux bras, les bloquant dans sont dos. Elle senti une respiration régulière sur sont cou, un assassin ? La peau froide de sont agresseur lui fit tout de suite penser à un Salamandar !



« Lâche-moi espèce d'enfoi... »



Elle se tordit le cou avant de jeter un coup d'oeil en arrière... Sont agresseur n'était autre que l'alien mauve. Cooler afficha un rictus mauvais, ricanant il lança une phrase ironique:



« Ce n'est pas prudent de ce promené toute seules la nuit, les grand méchants loup rodent »



Umbre semblait s'en foutre, elle soupira lâchant:



« Ah, c'est juste un Icejin... Qu'est ce que tu fais ici ? Du tourisme?»



« Comment ça ?? JUSTE ? » grogna Cooler visiblement frustré d'être considéré comme de la merde par une peste, il resserra sont emprise en continuant « Petite insolente, je vais t'apprendre à respecter un prince. »





Plus loin, Maëllyss continuait sa marche, sans se rendre compte de l'absence de sont amie elle parlait dans le vide mais s'arrêta n'obtenant pas de réponse.



« Qu'est ce qu'il ce passe Umbre ? Umbre ? »



N'ayant pas une vue nocturne, mais un très bon sens de l'orientation la fille de Goku avançait a l'aveuglette dans le noir.



« Ce n'est pas le moment de jouer a cache, cache ! Allez Umbre, on rentre »



Pour seule réponse un hiboux hulula, plus précisément une chouette effraie ses sales bestioles qui on un cri à vous glacer le sang. En réalité les chouettes étant très liés aux sorciers, et elle essayait de prévenir Maëllyss du danger. La jeune femme senti ses cheveux se hérisser sur sa tête, elle avait perçut une silhouette imposante, une micro seconde. Des agresseurs ! La saiyan sentait sont coeur s'emballer, ce parc était un endroit ou les skins (drogués) aimaient trainer le soir. Elle espérait que sont amie n'avait pas été piégée et que sa propre vie ne soit pas en danger.



Même si elle savait se battre, les skins étaient doués pour planter des aiguilles de drogue dans le dos de leur victime, rendant le plus fort des guerrier un vrai légume, Elle imaginait déjà la une du lendemain « deux filles violés et assassinés » sa mère risquait pire qu'un infarctus ... Par précaution, elle utilisa sont aura pour éclairé les alentours, une douce lueur verte/bleue entoura sont corps.



« Il y a quelqu'un ? Je vous préviens, si vous avez fait du mal à mon amie vous allez voir. »



La jeune femme eut pour seule réponse un croche pied, l'envoyant roulé plus loin. Elle ce retourna mais ne vit personne. Avait-elle rêvée et trébuché sur une branche ? En tout cas le hurlement de sont amie au loin lui glaça le sang. Elle fonça mais se cogna contre quelque chose de dure, et de vert.



« Assez jouer au chat et à la souris, tu vas venir avec nous sagement comme ton amie »



Maëllyss leva les yeux à moitié sonnée, le visage de l'agresseur était fin, sa peau blanche et ses yeux étaient d'un rose envoûtant. Une couleur qu'un humain ne pouvait avoir.



« Tu ne m'avais pas dis que la terre était mal fréquentée une fois la nuit tombée... »



Cooler flanqua une tape derrière la tête d'Umbre



« Silence, ou je te tue »



Pour toute réponse, la dragonne lui écrasa la queue d'un coup de talon, lui faisant lâcher prise. Maëllyss profita que Cell sois surpris de la posture de sont ami pour lui couper le souffle en le frappant de toute ces force à l'abdomen, une technique interdite en arts-martiaux mais contre des adversaires aussi sournois tout les coups étaient permit.



« Cassons nous » lança Umbre, ricanant a la vue des deux tyrans qui dansaient la polka de douleur.



Les deux filles s'éclipsèrent en fuillant dans la petite forêt qui entourait le parc, elles cachèrent toute deux leur énergie. Umbre utilisa une brûme noire qui la rendit complètement invisible et Maëllyss se transforma en souris.



« Pas dangereuse hein ? Crétin ! » lança Cell en serrant les dents



Cell perdit pour la première fois sont calme, sont visage inexpressif ce tordait par la rage. Il se tenait le bas ventre essayant de calmer la douleur. Il avait beau être un monstre, la douleur à cet endroit était la même que pour un homme normal.



« Les boules... on c'est fait ridiculiser par de simples femelles! rattrapons les !» lança rageusement Cooler.



L'Icejin ce redressa la douleur étant passé, il attendait en regardant sont allié toujours plié en deux de douleur, il ricana :



« Tu veut un peu de glace peut-être ? C'est pathétique de voir le cyborg parfait dans cette position...Enfin, je ne vais pas t'attendre tu me ralenti »



Sur ces mots l'alien s'envola à travers les bois. Il allait faire payer cet affront que lui avait fait cette petite peste. Non mais oh! Pour qui se prenait-elle pour oser manquer de respect? A lui, le prince Icejin! Elle allait voir ce qu'elle allait voir!



Pendant ce temps, Cell était resté sur place. La douleur s'atténuait peu à peu. Le cyborg parfait se redressa bouillonnant de rage. Ils s'étaient fait avoir par deux petites pestes. Serrant les dents et voyant que son camarade ne l'avait même pas attendu, il s'envola à son tour à travers les bois balayant les horizons du regard. Ces deux petites effrontées allaient le regretter amèrement ce qu'elles avaient fait.



De leur côté, Umbre et Maëllyss continuaient à avancer dans la forêt. Elles ne savaient pas trop où elles allaient mais elles voulaient surtout fuir le plus loin possibles des deux tyrans en espérant qu'ils ne les retrouvent pas. Du moins qu'ils n'aient pas l'idée de les suivre... Maëllyss ne connaissait pas beaucoup cette forêt pour n'y avoir quasi jamais été. Mise à part quelque sorties en ville qu'elle faisait elle préférait rester chez elle à la campagne loin du bruit et de la pollution. Elle courra sous une forme de petite souris. Quand à Umbre la brume noire l'entourait toujours.



« Où est-ce qu'on va? » Demanda Umbre à l'adresse de son amie.



« Je ne sais pas ! Je ne connais pas bien cette forêt ! Mais je crois qu'on a intérêt à rester ici ! Si cela se trouve ils sont entrain de survoler les horizons donc on sera très vite repérées si nous enfuyons par la voie des airs... »



« Donc si j'ai bien compris, on va rester ici jusqu'à ce qu'ils lâche l'affaire? »



« J'en ai bien peur... Mais j'ai comme l'impression qu'ils sont du genre coriaces et ne lâcheront pas l'affaire aussi facilement... »



« Bon bah continuons notre course et on verra bien ! On va bien finir par trouver un endroit un peu plus sécurisé... »



« J'espère qu'on trouvera rapidement... »



Les deux jeunes femmes s'enfonçaient de plus en plus dans la forêt à mesure que les minutes défilaient. Elles espéraient trouver rapidement un endroit où se cacher! Mais dans une forêt cela s'annonçait compliqué... Pourtant il fallait faire vite car elle avait comme un mauvais pressentiment et ne pouvait l'expliquer mais sentait que les deux monstres n'allaient pas lâcher l'affaire aussi facilement.



La question était de savoir: Que leur voulait-ils? Pourquoi s'en prenaient-ils à elles? Que cherchaient-ils? Elles savaient que ce n'était pas vraiment le moment propice pour se poser ce genre de question et qu'il fallait plutôt songer à fuir le plus loin possible mais les questions demeuraient sans réponses et elles ne pouvaient s'empêcher de se les poser....



De son côté, Cell finit par rejoindre Cooler qui survolait la forêt, le regard à l'affut du moindre signe ou mouvement de la part de leur proies. Cooler tourna la tête voyant que Cell avait finalement repris ses esprits.



« Tiens ! Alors tu t'es remis de tes émotions? Tu t'es enfin décidé à venir ? Ce n'est pas trop tôt ! »



« Et te laisser t'amuser tout seul avec elles, tu rêve mon vieux! »

« ça va? Tu as moins bobo? Tu as besoin de penssement? Enfin c'est vrai qu'elle ne t'a pas loupée là » S'exclama Cooler en ricanant.



« Ferme-là! Et retrouvons ces sales pestes que je lui fasse voir de quel bois je me chauffe! Elle m'a pris par surprise mais crois-moi je ne vais pas la louper non plus ! » Répliqua sèchement Cell.



« Oui bien sûr... En attendant il faudra se méfier d'elles à l'avenir ! »



« Et toi qui disais qu'elles ne semblaient pas dangereuses... »



« Oui bon assez jacasser ! Mettons-nous en route et retrouvons-les! Elles ne pourront pas aller bien loin de toute façon ! » Ricana Cooler.



Les deux tyrans se mirent en route et sillonnèrent la forêt à la recherche des deux jeunes femmes mais en vain. Ils décidèrent alors de se poser et de marcher. Peut-être pourraient-ils les repérer plus facilement que dans les airs... Les deux tyrans balayèrent du regard les allons-tour espérant trouver un indice qui les mèneraient sur la trace d'Umbre et Maëllyss. Voilà dix minutes qu'ils s'étaient posé et avaient commencé les recherches mais toujours aucune trace des deux pestes.



« Elles doivent bien être quelque part ! Elles ne se sont toute de même pas évaporées ! » S'exclama Cooler avec rage.



« Hm... Elles se cachent sûrement quelque part ici ! » Répondit Cell.



...........................................................................



« Regarde ! Là-bas ! » S'exclama Umbre à l'adresse de son amie.



« Quoi? Ils sont là ? » Répondit celle-ci une pointe de peur dans la voix.



« Non! Mais il y a une... Hm! Veille petite cabane! Je ne sais pas ce qu'elle fait là mais on peut toujours aller s'y réfugier !



« Hm... Tu es sûre que c'est une bonne idée? Et si les deux monstres nous retrouvaient, on ferait quoi ? »



« Tu veux continuer à marcher ou attendre plantées là qu'ils nous retrouvent? » Répondit sèchement Umbre.



« Non ce n'est pas ça ! Mais je ne sais pas si... »



« Oh et puis fais comme tu veux ! Moi je ne vais pas rester là à attendre qu'ils nous trouvent ! Alors si tu veux rester là c'est ton problème! Moi, je vais là-bas! » Rétorqua froidement Umbre.



Sur ces mots elle tourna les talons et se dirigea en direction de la cabane.



« Au point où on en est de toute façon ! » Soupira Maëllyss qui s'en alla à son tour vers la cabane.



La jeune femme rejoint sont amie. Elles entrèrent dans la cabane et fermèrent la porte derrières elles. C'était une chance pour elles qu'elles l'aient trouvé. Enfin une chance... Dans un sens seulement. Car elles savaient qu'elles ne pourraient pas rester indéfiniment là et que si les tyrans avaient continué à les chercher ils passeraient sûrement par là et les trouveraient... De plus cette cabane déplaisait fortement à Umbre qui ne semblait pas du tout la trouver à son goût. Quoi de plus normal finalement elle était complètement délabrée, froide et humide en plus d'être complètement paumée dans la forêt. Maëllyss reprit forme humaine et regarda autour d'elle.



« C'est... Comment dire...» Commença Maëllyss en regardant autour d'elle.



« Sale, froid et humide ! » Répliqua Umbre.



« Et petit aussi... J'espère qu'on tiendra à deux ici ! »



« De toute manière on a pas vraiment le choix ! »



Umbre marcha quelque pas en scrutant les moindres recoins de la pièce. Il n'y avait décidément vraiment pas grand chose dans cette cabane. Seuls des haches, des pelles et quelque autre outils de travail trainaient par-ci par-là dans les recoins de la pièce ainsi que deux petits tabouret en bois.



« Mouais... Vraiment pas terrible ici ! J'espère vraiment qu'ils abandonneront l'idée de nous poursuivre car je n'ai pas du tout envie de rester ici ! Enfin... Au moins on a de quoi s'asseoir ! » S'exclama Umbre avec lassitude.



Maëllyss en fit de même en allant s'assoir à côté de son amie. Maintenant il n'y avait plus qu'à espérer que les tyrans aient renoncé à les poursuivre... Ce qui n'était pas du tout le cas. Cell et Cooler avançaient progressivement dans la forêt. Leur rage s'accroissait d'avantage à mesure que les minutes passaient. Ces deux pestes s'étaient bien cachées! Trop bien, même... Mais ce n'était pas pour autant que Cell et Cooler abandonnaient l'idée de les retrouver et de les capturer. Elles ne perdaient rien pour attendre. Il valait mieux pour elles qu'elles restent dans leur coin et qu'elles ne bougent plus car les deux tyrans étaient aux aguets du moindre mouvements ou signe de leur part. Au bout d'une quinzaine de minutes, Cell s'arrêta net.



« Qu'est-ce qu'il y a? Ce n'est pas le moment de s'arrêter et de se reposer ! » S'exclama Cooler.



« Regarde plutôt là-bas ! Tu vois ce que je vois ? » Répondit Cell.



Cooler tourna la tête et vit une veille petite cabane qui semblait être abandonnée.



« Oui, c'est une cabane et alors ? Tu crois qu'elles ont été assez stupides pour aller s'y réfugier là-bas en sachant qu'on allait les poursuivre ? »



« Ne sois pas aussi catégorique ! De toute manière on a fouillé partout ! Qui ne tente rien, n'a rien ! Si tu ne veux pas aller jeter un coup d'oeil, à ta guise mais moi j'y vais ! Salut ! »



Sur ces mots, Cell tourna les talons et alla en direction de la cabane.



« Ah non! Ça ne va pas se passer comme ça ! Si tu crois que je vais te laisser aller t'amuser tout seul, tu te trompe ! Reviens ici ! »



Serrant les poings, il se résigna à aller rejoindre son compagnon près de la cabane. Il n'allait certainement pas le laisser s'amuser sans lui! Et puis quoi encore?



......................................................................................



« Je suis crevée... Et j'ai mal aux pieds! Je n'aurais pas dût mettre ces chaussures à talons-là... » S'exclama Maëllyss avec une petite grimace.



« Et moi j'en ai marre de rester ici ! Qu'ils osent venir ils vont voir ! » Pesta Umbre.



Cell et Cooler s'approchaient dangereusement de la cabane. Les branches séchées faisaient de petits craquements sous leur pieds.



« En plus il fait froid ici ! Ils auraient quand même pût mettre un peu de chauffage ! Grogna Maëllyss.



« Ouais je suis d'accord ! En plus il y a une drôle d'odeur ... » S'exclama Umbre en faisant une grimace.



« Ouais une odeur de... Tu as entendu ? » Répondit Maëllyss.



« Non! Quoi? »



« J'ai crus entendre du bruit ! Des bruits de branches séchées qui craques quand sous le poids d'une chaussure... »



« Tu es sûre? »



« Je ne sais pas... Mais restons sur nos gardes on ne sait jamais ! »



Cell posa sa main sur la poignée de la porte. Cooler la regardait un sourire mauvais sur les lèvres.Quelque chose leur disaient que leur proies étaient bel et bien là.



« Oh, oh.... » Chuchota Maëllyss en regardant en direction de la porte.



La porte s'ouvrit laissant apparaître les deux tyrans. Maëllyss fit un bon en arrière avec sa chaise en regardant les deux monstres. Ceux-ci ricanèrent de plus belle en constatant avec satisfaction que leur proies étaient bel et bien présentes dans cette cabane. Umbre leur lança un regard venimeux.



« Héhé ! Surprise c'est nous !! » S'exclama Cooler un sourire en coin des lèvres.



« Non c'est vrai ? Je croyais que c'était le père Noël qui venait nous rendre visite ! » Répliqua Umbre d'un ton sarcastique.



« Ah bon? Moi j'opterais plus pour l'abominable homme de neige... » Répondit Maëllyss sur le même ton.



« Alors, comme ça on pensait qu'on allait pouvoir s'échapper comme ça et nous fausser compagnie ? » S'exclama Cell en croisant les bras.



« Bah ouais! C'est bien pour ça qu'on s'est tirées ! Il est con ou quoi? » Répliqua Maëllyss en regardant son amie. Celle-ci acquiesça d'un signe de tête.



« Bon ce n'est pas tout, mais vous allez gentiment venir avec nous et sans discuter ! » Annonça Cooler en s'approchant d'Umbre.

« Tseuuh! Bah nous on a pas envie de vous suivre ! Alors dégagez d'ici ! » Cracha Umbre en regardant froidement Cooler.



Les deux guerriers se lancèrent un regard complice. Cell se positionna devant la porte d'entrée de la cabane puis Cooler se mit derrière Umbre. Ainsi, elles étaient piégées et ne pouvaient pas s'enfuir.



« Désolée mais nous avons d'autres choses à faire que de rester ici ! » S'exclama Maëllyss.



Sur ces mots, elle fonça droit tentant une sortie par la fenêtre mais Cell la retint.



« Oh que si que vous allez venir avec nous ! Que cela vous plaise, ou non ! » Répondit-il en ricanant.



Il s'empara de la jeune fille et la serra très fort contre lui afin de l'immobiliser. Son étreinte était si forte que Maëllyss eut le souffle coupé. Sa poitrine était tellement compressée et elle sentait ses os craquer sous les doigts du tyrans. La jeune femme serra les dents mais ne voulait surtout pas lui donner la satisfaction de voir qu'elle avait mal. Voyant que son amie était en mauvaise posture, Umbre prépara une attaque projetant des spectres démoniaques qui se ruèrent sur Cell.



« Enlève tes sales pattes de mon amie ! »



Les spectres démoniaques s'attaquèrent à Cell. Celui-ci fut touché et contraint de lâcher Maëllyss qui tomba par terre en respirant un très grand coup.



Le cyborg se débarrassa des spectres affichant un sourire aux lèvres.



« Pas mal... Mais pas suffisant pour venir à bout de moi ! » S'exclama-t-il.



Ricanant, Cooler empoigna Umbre par le bras et la jeta quelque mètres en arrière. Celle-ci traversa le mur en bois de la cabane et se retrouva par terre. Loin. L'homme-lézard s'avança vers elle et la souleva en l'empoigna par cheveux.



« Sale petite peste ! Je vais t'apprendre moi à me respecter ! »


La jeune femme pesta, elle lui envoya un coup de poing au niveau du coup, le souffle coupé il du lâcher prise. Umbre grogna férocement et ce jetta sur sont adverssaire en dégainant sa magnifique Deathor une épée démoniaque forger dans le sang d'un puissant démon. La lame noire siffla en frappant le monstre, l'épaule en sang il attaqua a sont tour flanquant un puissant coup de poing dans le ventre d'Umbre. La Dragonne tomba au sol en ce tenant le ventre Cooler ne lui laissa pas le temps de riposter, il lui flanqua un coup de coude dans le dos lui arrachant un cris de douleur. Maelyss c'était dégager de Cell en utilisant la téléportation, elle ce téléportait a chaque endroit de la pièce en lançant des sortillèges sur Cell, le premier lui bloqua la jambe droite et le second lui fit explosé la main.



Les cellules du cyborg parfait remplacèrent de suite le membre qui avait explosé... Voyant le regard dégouté de sa proie le tyran ricana.



« C'est tout ce dont tu est capable ? Bien, assez échauffé passons au choses sérieuses »



La sauterelle observa sont petit manège en évitant les sortillèges cette fois-ci. Il aimait apprendre les techniques de ces adverssaires pour pouvoir les piègés et cette femme semblait trop sure d'elle, elle ne ce rendait même pas compte qu'il l'étudiait et que prochainement ces techniques seraient inutiles ? Au bout de quelques minutes sans bouger le cyborg ce propulsa devinant a l'avance a quel endroit Lylyss allait ce téléporter il la frappa d'un coup de poing dans le visage quand elle apparue la mettant ko pour quelques bonnes minutes. Cell croisa les bras avant de dire:



« Pour moi c'est règler »



« salaud... si tu a tué Lylyss tu vas le payer de ta vie» pesta Umbre



Cooler jeta un regard a sont allié qui semblait s'amuser en humiliant cette sorcière arrogante.



« Bien, je finit celle la et on y va »



Umbre lança une night ball. La night ball était une boule de feu noire qui avait la capacité de ralentir ou même maudire ces adverssaire, le lézard pesta en sentent ces muscles s'enkilosé. La Dragonne ce releva en ce tenant le ventre, sont corp secoué par des ricanement légèrement psycothique, ne disait on pas qu'il ne faut pas tirer la queue du dragon qui dort... ? Lorsqu'elle releva le visage ces yeux étaient entièrrement noire, une aura mauve l'entoura.



« On dirait que ça devient intéressant... Je m'ennuyait, ma belle »



« Ne m'appel pas comme ça !!! » ragea la dragonne 

Continuant sur la provocation, Il fit mine de bailler, même dans une position désaventageuse ce sale reptile ce payait la tête de ces adverssaire, elle n'avait qu'une envie lui enlever ce sourire de sa sale gueulle ! Umbre décida de tenter le tout pour le tout même si elle maitrsait très mal la technique qu'elle s'apprétait a faire... Une technique qui normalement était interdit pour les apprentits. La fille au cheveux mauves fit des mouvements dans les air avec sont épée, des symboles rouges brulant comme des braises ce dessinèrent sur la lame de la Deathor qu'elle planta dans le sol, la cabane trembla soudainement. Un pentagramme ce dessina sur le sol a sont centre un passage dimensionnel s'ouvrit vers l'un des endroits les plus dangereux de l'enfer... Cell fronça les sourcils et ce mis en garde.



« On les a sous-estimé, celle ci semble avoir de la ressource. »



Un démon ressemblant fortement a un phénix mais noir de jais sortie du portail, il poussa un hurlement strident en restant près de sont invocatrice.



« Je veux ... dévorez... leur âmes... » 

Umbre lacha un ricanement sadique, elle hocha la tête en acquièssement et le démon leur fonça dessus les serres assérés déchiquetait leur peau, il était rapide ce qui augmentait la difficulté du combat. Cell lacha un ricanement visiblement amusé d'avoir un peu de challenge, ces deux filles étaient étonnante toute de même.



« Démon ou pas, on vas en faire un poulet roti »



Cooler et Cell ce dispèrssèrent un attaqua a gauche, l'autre a droite. Le cyborg lançait des boules de feu, tendis que l'alien en lançait aussi... Mais aucun des deux n'arrivaient a atteindre le volatile. Umbre commençais a avoir du mal a restée éveillée, l'invocation lui pompait toute sont aura. Au bout de 10 minutes les deux guerriers commençaient a en avoir marre de ce jeu, ils savaient que toute attaque était inutile sur un démon aussi rapide ! Cell attrapa Lylyss qui venait de reprendre conscience et serra sont bras cassé lui arrachant un gémissement de douleur.



« Stop ta bestiole, ou je tue ton amie ! »



Umbre le regarda, le démon syncro fit le même mouvement de tête. La Draconiaz de l'ombre les fixa de ces yeux noirs sans bronché. Le démon ricana avant de dire d'une voix moqueuse:



« Il n'osera pas la tué... je vois qu'ils ont besoin d'elle aussi... ne cède pas a leur chantage maitresse... »

Le coté sombre d'Umbre et la voix envoutante du démon ne donnait pas envie a Umbre de cesser le combat, au contraire.

« Il a tord, nous n'avons pas forcement besoin de deux otages. » continua Cooler



Elle ne voulait pas la mort de sa meilleur amie, non ! Umbre luttait difficilement contre la noirceur de sont coeur et redevint normale, l'invocation disparue dans un «pouf» de fumée noire.... Leur dernière chance venait de s'envoler. Agenouillée par terre la jeune femme respirait bruillment, et sont amie n'était pas en meilleur état. Vraiment ? Car elle lança un sortillège sur Cell en pointant une baguette magique sur lui, il ce retrouva pétrifier comme Cooler qui était ralenti par la night ball d'Umbre. Il leur restait une chance pour fuir.



« Viens Umbre on dégage d'ici ! »



Celle-ci jeta un rapide coup d'oeil aux deux tyrans.



« Bonne soirée, messieurs ! » Leur lança-t-elle avec un sourire narquois.



Les deux amies échangèrent un regard et se téléportèrent un peu plus loin laissant Cell et Cooler en plan et dans une situation plutôt comique.



« L'effet de ta boule dure combien de temps? » Demanda Maëllyss à l'adresse de son amie.



« Dix minutes ! Et son sortilège ? »



« Dix minutes aussi! Donc ça nous laisse vingt minutes pour trouver où aller ! J'ai comme l'impression qu'ils sont du genre coriaces... »



« Dans ce cas profitons de rentrer chez toi ! »



« Oui on y sera largement en vingt minutes ! » Répondit Maëllyss.



Les deux jeunes femmes s'envolèrent en direction de la maison des parents de Maëllyss. Elles espéraient rentrer le plus rapidement possible. C'est pourquoi la jeune Saiyan décida de prendre un petit raccourci.



« J'espère que ma mère n'a pas fait une syncope en ne me voyant pas rentrer... » Continua la jeune femme.



« Hm... Ta mère est un peu comme la mienne ! Donc je pense que pour la syncope elle est déjà faite ! » Lança Umbre.



« Oui et je la vois balancer des assiettes et casseroles à travers la cuisine en hurlant à mon père : * San Goku où es-tu ! Vas vite chercher Maëllyss! Elle n'est pas encore rentrée !* Répondit Maëllyss avec un petit rire en imitant la voix de sa mère en colère.



Au bout de douze bonnes minutes, les deux jeunes femmes aperçurent la maison des parents à Maëllyss. Elles se posèrent et marchèrent jusqu'à l'entrée quand une voix les interpella:



« Ah Lylyss tu es rentrée ! Ta mère mère m'a appelée, elle se faisait du soucis pour toi ! »



« Salut Videl ! Ah oui... Je vois ! Et elle est où en ce moment ? »



« Chez vous ! Tu ferais mieux de rentrer au plus vite ! Je crois qu'elle est entrain de piquer une crise de nerfs... » Répondit Videl.



Maëllyss acquiesça d'un signe de tête puis regarda son amie. Les deux jeunes femmes entrèrent dans la maison suivit par Videl. Quand Chichi entendit la porte de la maison s'ouvrir et se refermer, elle se précipita à l'entrée pour voir qui est-ce qui était entré. Et quel ne fut pas son soulagement quand elle vit sa fille et son amie. Elle était tellement contente mais aussi très en colère et elle ne se fit pas prier pour l'exprimer.



« MAËLLYSSS !!! » Hurla-t-elle à l'adresse de sa fille qui sursauta en entendant le cri strident de sa mère.



« Maman... Je suis désolée, on a eut un empêchement et... » Commença la jeune femme hésitante.



« JE NE VEUX PAS LE SAVOIR !! Quand on a un problème on appel! C'est bien pour ça que tu as un portable non ? Décidément tu es comme ton père !! Alors pourquoi n'es-tu pas rentrée plus tôt ? JE ME SUIS FAIT UN SANG D'ANCRE POUR TOI ET UMBRE ! Alors ? Où étais-tu ? J'attend ! »



Umbre et Maëllyss échangèrent un regard.



« Maman, je viens de te dire que nous avons eut un empêchement... »



« Mais quel empêchement !!! » Gronda Chichi en foudroyant sa fille du regard.



« ça serait trop long à t'expliquer ! L'essentiel c'est que nous soyons là, non? »



« Comment ça trop long ? Vous avez vu dans quel état vous êtes? » Répliqua sèchement Chichi.



« Maëllyss je ne veux pas donner raison à ta mère, mais vu l'état dans lequel vous êtes cela m'étonnerai qu'il ne se soit rien passé... » Enchaîna Videl perplexe.



« Bon écoutez! On vous le dira un peu plus tard d'accord! Là je n'ai qu'une envie c'est de me poser dans le canapé et manger un petit quelque chose ! » Répondit simplement Maëllyss.



Chichi fit une moue. Visiblement frustrée que sa fille ne lui dise pas ce qui s'était réellement passé. Elle n'était pas du tout contente qu'elle ne l'ait même pas appelée pour avertir qu'elle serait en retard. Elle regarda froidement Maëllyss. Après quelque secondes, son visage s'apaisa et un petit sourire vint se tisser sur son visage.



« Bon, très bien, comme tu veux ! Mais tu as intérêt à me dire après ce qui s'est passé ! »



« Oui, oui d'accord ! Umbre tu veux grignoter quelque chose ? » Demanda Maëllyss à l'adresse de son amie.



« Oui, je veux bien oui ! » Répondit celle-ci.



Maëllyss se dirigea vers la cuisine suivit pas Umbre. Elles se préparèrent un petit sandwich avec une boisson et s'en retournèrent au salon et s'assirent dans le grand canapé. Là, Pan, la petite nièce de Maëllyss arriva en courant vers elle.



« Tatie Lylyss !! » S'exclama-t-elle avec un grand sourire.



« Alors ma puce! Tu n'es pas encore au lit ? » Demanda Maëllyss en souriant à sa nièce.



« Ah mais moi j'ai pas sommeil ! » Répondit la petite.



« Il te faudra bien aller au lit, ma chérie ! » S'exclama Videl à l'adresse de sa fille.



« Mais maman !! Je veux attendre le retour de papa ! »



« Asseye-toi dans le canapé et arrête de bouger dans tous les sens alors! »



La petite fit une moue mais alla quand même s'assoir à côté de sa tante qui lui adressa un doux sourire et lui caressa les cheveux. Umbre en profita que petite Pan commençait à s'endormir et que la mère de Maëllyss ainsi Videl ne partent dans la cuisine pour s'adresser à son amie.



« On ferait mieux de se reposer! On en a bien besoin ! Et Il n'y a plus qu'à espérer qu'on trouve une solution avant que l'effet de ma boule de feu et ton sortilège ne s'efface! » Continua Umbre.



« Mais que cherchent-ils bon sang ! Pourquoi s'acharnent-ils comme ça sur nous ? »



« ça, je n'en sais rien ! Mais je me pose aussi cette question... »



« Bah je n'ai pas envie de les revoir pour leur poser la question, en tout cas ! Non, ça non! Plus je pourrai chasser leur visage de ma tête, mieux je me porterai ! »



« Pareil pour moi ! Se sont de vrais malades! »



« Cela fait déjà trente minutes! Les effets ont dût déjà disparaitre. Et là on a plus qu'à prier pour qu'ils ne nous retrouvent pas... »



« Oui, mais ça, c'est déjà nettement moins sûr ! Ils n'ont pas lâché l'affaire la première fois, ils ne vont pas le faire pour cette fois non plus ... » Enchaîna Umbre en faisant une grimace.



Les vingts minutes étaient déjà écoulées. Comme prévu, les effets de la boule de feu d'Umbre qui avait ralentit Cooler et l'effet du sortilège pétrifiant de Maëllyss qui avait pétrifié Cell s'étaient estompé. Les deux tyrans se regardèrent. On pouvait voir la même lueur de rage sur leur visage.



« Rah! Elles nous on bien eut ! Je savais qu'il fallait se méfier de la fille au cheveux mauves! Elle nous a joué un sale tour ! » Pesta Cooler.



« Oui, il faut l'avouer! Elle avait de la ressource ! » Continua Cell en colère.



« Et l'autre qui joue à l'apprentie sorcière ! »



« Hm... Et ce n'est pas tout ! J'ai entendu quelque chose de très intéressant au sujet de l'une de nos proies! Elle fait bel et bien partie de la famille de ce macaque et de encore mieux! C'est sa fille ! » Annonça Cell en ricanant.

« Donc c'était vrai ! Mon frère ne s'est pas trompé pour une fois ! Et j'imagine que c'est la fille aux cheveux brins foncés ! Hm, j'aurai dût m'en douter ! Quand on regarde bien elle a les même trais d'expression du visage que son père ! »



« Ce qui me donne encore plus envie de me venger de ce maudit macaque en m'en prenant à sa chère fille ! Et je sais exactement où elle et son amie se trouvent ! Elles sont rentrées chez elles! » Enchaîna Cell sur un ton sarcastique.

« Et bien ne perdons pas de temps et allons-y ! J'ai hâte de m'amuser à nouveau ! »



Sur ces mots, les deux tyrans se mirent en route pour la maison de San Goku.


Cooler trouva amusant de passer par la porte de derrière, porte que les humains ne prenaient jamais la peine de fermer sous prétexte de perdre les clefs de la porte d'entrée, ou pour que ceux qui rentraient tard n'aient pas à sonner. Sottises … Les icejins utilisaient depuis des millénaire des systèmes plus sophistiqué et avancé, comme la porte qui reconnaissait l'aura de la famille habitant les lieux. Cell suivit sont compagnon, le sourire aux lèvres. Il s'imaginait déjà le visage horrifié des filles, encore mieux celui de la garce qui servait d'épouse à Goku, la génitrice de sont deuxième pire ennemi : Gohan... Le clou de la soirée il comptait bien le faire souffrir aussi celui-là. Le coup de surprise eut sont effet. Chichi les croisa dans le couloir, d'abord figée par la surprise, elle poussa un hurlement strident qui alerta Videl. La fille de Hercule pesta.



« Dites-moi que je rêve, c'est Cell ! Je croyais que Gohan t'avais envoyé en enfer sale ordure !»



Mains sur les hanches celui-ci il fit un rire moqueur avant de lui répondre d'un ton dédaigneux



« Ton macaque d'époux doit être mort à l'heure qu'il est, avec la dérouillée qu'on lui a mit hé hé!»



Cooler ricana à sont tour ajoutant :



« Il n'y a pas a dire la descendance des ouistitis ne mérite même plus le titre de saiyan. Cela a mis du temps, mais je vais corriger l'erreur de mon crétin de frère cette race va s'éteindre ici et maintenant !»



En proie à l'inquiétude et à la rage la jeune femme fit quelque chose de totalement stupide... Elle fonça sur les deux monstres, mais au même moment Cooler frappa le ventre de Videl avec sa queue la coupant en deux, la partie supérieur de sont corps tomba près de Pan qui était venue alertée par les cris de Chichi. Umbre et Lylyss arrivèrent peu de temps après choquées par ce qu'elles voyaient, ils étaient revenus et Videl agonisait.



« Ly… Partez avec...Pan! » Ce fut les derniers mots de Videl



« Vous êtes vraiment des ordures !»



Cell flanqua une claque à Chichi qui vola contre un mur histoire de faire encore plus rager la fille de Goku, bien sur il n'avait pas tuée d'un coup, il voulait d'abord s'amuser un peu.



«Tiens, tiens, tiens! mais qui voilà, ce sont nos fugitives adorées ! »



Umbre serra les dents sifflant tel un serpent à sonnettes près à l'attaque.



« Qu'est ce que vous faites la ? »



« Et que nous voulez vous à la fin, on vous connait même pas ! »



Les deux monstres eurent du mal à ne pas éclater de rire, mais ce fut Cell qui pris la parole.



« Puisque l'une de vous seulement nous intéresse, je vais te dire ce qu'on fait ici on pensais que vous n'étiez que des connaissances de Goku donc on voulait faire de vous nos otages !»



« Et nous avons appris que l'une de vous était la fille de ce macaque !»



Les deux filles se regardèrent, ils avaient écouté la conversation ? En tout cas à cause d'elles, Videl était morte et Chichi risquait le même sort.



« Ce n'était pas la peine de tué des innocents, Videl ne vous avait rien fait » ragea Maellyss. « Ni ma mère »



Elle serra le poing et les dents puis lança un sortillège que Cell évita facilement



« Une technique ne marche jamais deux fois sur moi »



Le cyborg parfait lui frappa d'un coup de poing le ventre l'envoyant baladée un peu plus loin.



« Du coup les autres nous sont inutile » Cooler désigna Umbre, Pan et Chichi « Je commence l'élimination, tout les proches de ce saiyan doivent mourrir »



« Fait si ça t'amuse, mais laisse moi tué la fille de Gohan... Il a bien tué mes fils ! »



Par terre, Maëllyss n'arrivait pas à se relever, elle écarquilla les yeux en grognant :



« Ne touche pas à Pan !»



Peine perdue, Cell attrapa Pan qui pleurnichait devant le cadavre de sa mère et la souleva en la tenant par la tête. Une simple pression suffit pour explosé le crâne de la gamine envoyant de la cervelle un peu partout... Maëllyss poussa un cris de douleur et de rage, tandis qu'Umbre regardait la scène restant bizarrement indifférente.



« Tu a finis de chouiner ? C'est pas toi qui disais que tu en avais marre de cette pleurnicheuse ?»



« Seulement quand j'étais en colère, je ne le pensais pas... Umbre fais quelque chose !»



Pour toute réponse la Draconiaz croisa les bras, elle répondit d'une voix froide et distante qui ne lui ressemblait pas.



« Tes problèmes de famille ne me regarde pas ! »



Cooler ricana, la querelle entre les deux gamines l'amusait mais lui permit également de rendre les attaques sournoise que la dragonne lui avait fait subir. Il attaqua Umbre dans le dos mais celle-ci esquiva plus habillement comme si elle devinait ses coups à l'avance. Le lézard écarquilla les yeux frustré et surpris,



« Dis le lézard de la banquise, tu a pas d'autre techniques ? Parce que la tu innove pas beaucoup, si tu veux me tuer tu devras utiliser d'autre attaques !»



« Ne me cherche pas ! Tu finiras six pieds sous terre avant que tu n'aies eus le temps de dire ouf, sale peste !»



Cell regardait sont allié perdre patience avec la dragonne puis reporta sont attention sur Maëllyss.



«Ton amie et ta mère vont mourir aussi, tu ferait mieux de te rendre ! »



La jeune femme grogna, elle ne savait pas si se rendre éviterait la mort de Chichi et d'Umbre. Elle s'en voulait déjà d'avoir provoquer la mort de deux innocente en ayant attirer ces deux loups directement dans la bergerie.



« Tu vas me le payer, tu ne perd rien pour attendre !»



Un cri déchira l'air, Cell et la fille de Goku tournèrent la tête et furent choqués sur ce qu'ils voyaient. Cooler était mortellement blessé, touché par des attaques de feu, des attaques typiquement Salamandars. Umbre utilisait des techniques qui n'était pas à elle,



« L'ironie, mon cher Cooler ! c'est que tu croyais tuer une faible Draconiaz mais que tu te fait piégé par … » Umbre marqua une pause, elle tira sur ses joues sont visage n'était qu'un masque, derrière celui-ci se trouvait un guerrier Salamandar «... Un prédateur ! Je suis ravi de voir que l'un des princes Icejins vas mourir ma mission est accomplie ! »



Cooler se vidait de sont sang, les brûlures l'empêchait de se concentrer et d'utiliser sont aura. Finalement, il perdit connaissance. Cell tenta une attaque sur cet étrange individu mais l'alien esquiva.



« Ne te préoccupe pas de moi cyborg, les guerres Icejins contre les Salamandars ne te regarde pas ! »



Sur ces mots le guerrier se téléporta hors de la maison. Il n'avait pas l'intention de ce mêler des histoires Saiyans, ce peuple n'intéressait pas sont seigneur.



« Umbre n'existait pas... » Maëllyss avait du mal à y croire, et rageait de s'être laissée avoir aussi facilement.



Cell regarda Cooler ko impassible à ce qu'il lui arrivait. Qu'il soit là ou pas Cell s'en fichait comme de sont dernier boulon. Le cyborg reporta sont attention sur Maëllyss.



« La situation joue en ta défaveur, même si j'ai perdu mon allié, je suis tout de même plus fort que toi ! Et je n'hésiterais pas à tuer ta mère ! »



Maëllyss grogna de plus belle. Mais Cell avait raison, la situation jouait vraiment en sa défaveur. Et quoiqu'elle fasse elle ne pouvait pas réparer le mal qui avait été fait. Tous les événements s'enchaînaient les uns après les autres sans qu'elle puisse faire quoique se soit. Elle commençait sérieusement à regretter tout ça. Elle regrettait d'avoir insisté auprès de son amie pour lui faire visiter les magasins. Enfin amie? La personne qui était là à côté d'elle quand Videl et la petite Pan ont été tuées n'était pas Umbre, mais un guerrier de la race des Salamendars qui s'était fait passé pour elle...



Comment se faisait-il qu'elle ne l'ait pas aperçut plus tôt ? Ce pourrait-il que depuis le début c'était comme ça? Non... Non c'était impossible! Il devait sûrement avoir une explication logique à tout ça... Tout cela était trop confus dans la tête de Maëllyss qui ne savait plus quoi penser. Elle se demandait, si elle n'avait pas été faire cette balade nocturne, elle et Umbre n'auraient peut-être pas été pourchassées par ces monstres.



Si elle n'avait pas pris la décision de revenir chez elle, Videl et Pan seraient peut-être encore en vie... Ou peut-être qu'encore une fois, elle se trompait sur toute la ligne. Peut-être que tout ça n'aurait rien changé à ce qui s'était passé...



En attendant elle se trouvait dans une position délicate. Videl et Pan étaient mortes, mais sa mère était encore en vie... La jeune Saiyan serra les poings en lâchant un nouveau grognement. Que fallait-il faire? Elle refusait de capituler et de céder au chantage, mais sa mère risquait aussi de mourir si elle le faisait.



Mais en même temps, elle ne pouvait pas laisser sa mère se faire tuer par sa faute... Non elle ne le pouvait pas! La jeune femme ferma les yeux et se mordit les lèvres. Un silence de mort s'était installé depuis quelques minutes déjà. Cell commençait sérieusement à perdre patience.



« Bon, et si tu n'arrive pas à te décider, je vais le faire pour toi ! »



Il s'approcha de Chichi qui essayait de se lever encore sonnée par le coup qu'elle avait pris. Le Cyborg s'apprêta à lever la main pour lui donner le coup de grâce quand Maëllyss se téléporta et juste devant sa mère pour s'interposer.



« Arrête ! C'est bon tu as gagné ! Je... » La jeune femme marqua une pause en regardant sa mère. « Je me rends ... Mais laisse ma mère en dehors de ça ! »



Cell stoppa son geste et la regarda fixement. Il ne fut pas étonné qu'elle lui réponde ça. Plissant légèrement les yeux, il afficha un sourire satisfait.



« Enfin tu deviens raisonnable ! Il aurait été dommage que ta pauvre mère paie le prix dût à ton entêtement ! » Nota-t-il d'un ton ironique.



« Si je viens avec toi, tu lui laissera la vie sauve ? » Demanda Maëllyss d'une voix claire en le regardant droit dans les yeux.



« Oh, on est jamais sûr de rien ! » Répondit le tyran avec sarcasme.



A ces mots, Maëllyss plissa les yeux en fixant du regard. Elle sentait la colère monter en elle, mais essaya pourtant de garder son calme. Cell quand à lui croisa les bras et se contenta de la regarder impassible.



Soudain, la porte d'entrée de la maison s'ouvrit brusquement laissant apparaître un nain blanc et mauve aux allures reptiliennes. C'était Freezer qui venait de faire son entrée dans la maison.





Il marcha en direction du salon faisant gigoter sa queue de droite à gauche. En entendant le bruit, Cell et Maëllyss tournèrent la tête pour voir qui était rentré. Le cyborg parfait lâcha un grognement en voyant Freezer s'avancer vers eux.



Que faisait-il là et que voulait-il? En voyant un autre monstre arriver, Chichi s'évanouit, l'émotion cette soirée avait été trop grande pour elle. Freezer fut le premier à rompre le silence qui s'était installé en voyant les cadavres qui gisaient au sol.



« Hm... Je vois qu'on ne s'est pas ennuyé ici ! » Fit-il remarquer en ricanant.



« Que fais-tu ici ! On t'avait pourtant dit de ne pas te mêler de cette histoire ! » Répliqua froidement Cell.



« Hm... Je suis revenu car j'ai reçus un message de mon père ! Il m'a chargé de dire à mon frère qu'il voulait le voir ! » Expliqua Freezer. « D'ailleurs, où est-il ? »



Toujours impassible, Cell fit un léger hochement de tête vers Cooler qui se trouvait allongé par terre derrière lui. Freezer fit un pas de côté pour mieux regarder. Son frère était inconscient sur le sol et dans un sale état, puis il leva la tête vers Cell.



« Hm... Je vois ! Apparemment il a eus droit à une deuxième raclée on dirait ! »



« Il est seulement inconscient, je crois... » Répondit simplement Cell toujours le regard inexpressif.



« Bon, passons ! Même si cela ne me plaît pas, je dois le ramener sur la planète Icejin, des médecins soigneront ses blessures et il ira voir ensuite notre père ! Apparemment il a quelque chose de très important à lui dire ... »



« Comme tu veux ! »



« Au fait, j'y pense... Pourquoi ne viendrais-tu pas avec nous ? Tu pourras emmener cette demoiselle avec toi par la même occasion ! » Fit remarquer Freezer en regardant Cell puis Maëllyss.



Celle-ci fit une grimace, visiblement pas tout à fait d'accord avec lui.



« Hm... Pourquoi viendrais-je? Je peux tout à fait me débrouiller seul, je n'ai pas besoin d'aide ! » Répliqua sèchement Cell.



« Réfléchis ! Elle est ton otage non? Cela fera plus réaliste si tu pars ailleurs en l'emmenant avec toi que si tu restes ici, non ? »



« Ouais, peut-être ! Et puis si ça peut le faire encore plus souffrir de ne pas pouvoir voir sa fille, cela me convient parfaitement ! Qu'en penses-tu ? C'est une bonne idée, hein ?» Demanda-t-il à l'adresse de Maëllyss.



« Vas te faire voir !! » Cracha-t-elle en lui lançant un regard venimeux.



« On va dire que oui ! » Répondit Cell en ricanant.



« Alors... Comme ça c'est toi la fille de ce macaque ! » S'exclama Freezer en regardant la jeune femme.



« Ouais et alors ?? »



« Hm... Pour rien ! Bon ce n'est pas tout mais nous devons y aller ! Mon père va s'impatienter ! » Acheva Freezer.



Il s'approcha de son frère et le souleva. Il se dirigea vers la porte d'entrée, sortit de la maison et s'envola vers son vaisseau.



« Très bien ! »



Sur ces mots, le cyborg s'empara du bras de Maëllyss qui pesta en disant qu'elle n'avait pas besoin qu'il la tienne et qu'elle pouvait très bien marcher toute seule. Mais Cell fit comme s'il n'entendait rien. Il suivit Freezer et embarqua dans le vaisseau.



Celui-ci emmena Cooler dans une salle où il le plaça dans une cuve de régénération pour le soigner et conseilla à Cell de mettre Maëllyss dans une des cabines. Celui-ci acquiesça et emmena enfin traîna de force la jeune femme pour l'emmener dans une cabine et l'enferma à l'intérieur.



Pendant ce temps, Goku qui s'était rendu chez Tortue Géniale se décida à rentrer chez lui. Mais il était loin de s'imaginer la vision d'horreur qui s'offrirait à lui quand il entrerait dans son salon. Il arriva devant la porte de sa maison, surprit qu'elle soit grande ouverte puis finit par entrer à l'intérieur. Là, ses yeux s'écarquillèrent d'effroi.



Là, devant lui gisait les cadavres de sa belle-fille et sa petite fille. Un peu plus loin, celui inanimé de Chichi. Il regarda autour de lui la pièce avait complètement été dévastée. L'homme porta sur la feuille de papier qui était posée sur la table.



Il s'avança et pris la feuille. Un message lui était destiné. Il était écrit : « San Goku ! Ceci n'est que le début de notre vengeance ! Nous tenons Maëllyss en otage. Alors viens seul nous affronter si tu tiens à ta chère fille ! » En lisant ce message, San Goku bouillonna de rage. Serrant les dents et les poings, il se jura de faire payer à ces deux monstres ce qu'ils avaient fait.












































_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocooctopouceworlds.keuf.net
 

Chapitre 2 - Lyssumbre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Octofafa's worlds :: News :: Collab Lyssumbre :: Lyssumbre - La fic-