AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le forum prend forme petit à petit, merci de votre soutient et de votre patience. Toute aide est la bienvenue.

Partagez | 
 

 Chapitre 5 - Lyssumbre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Libubulle
Admin
avatar

Messages : 688
Date d'inscription : 10/05/2010

Fiche de jeu
PUF: Octofafa
Liste de vos personnages:
Notes :

MessageSujet: Chapitre 5 - Lyssumbre   Sam 12 Nov - 11:03

Chapitre 5



Sombres, les jours étaient aussi sombres que la nuit dans ce maudit palais. Cela faisait des heures que Maëllyss était cloitrée dans cettes chambre cellule avec pour seule compagnie, des livres qu'on avait bien voulut lui laisser.



Tournant en rond depuis déjà dix bonnes minutes, elle essaya de réfléchir à une solution pour sortir d’ici. Tout à coup, les souvenirs des derniers évènements lui revinrent en mémoire. Elle repensa à tous ceux qui avaient été tués, et sa famille, elle avait tellement peur pour eux.



Elle savait que s’il arrivait encore un drame, elle n’arriverait pas à s’en remettre. Elle s’en voulait tellement d’avoir rien pu faire pour empêcher tout ça. Un sentiment de culpabilité s’empara d’elle lui laissant un goût très amer en bouche.



« Je n'arrive pas à y croire comment peut-on être aussi mauvais ? J'aurais vraiment mieux fais de prendre au sérieux mes entrainements avec mamie baba… »



Elle se rappela des cours à la tour des sorcières, mamie baba y était directrice. Elle s'entrainait avec elle au même titre que son père avec tortue génial. Elle était encore apprentie.



Elle se rappelait qu’elle lui disait que plus elle aurait de connaissance et d’armes, mieux elle pourrait se défendre. A la tour des sorcières elle y passait le plus clair de son temps à s’entrainer sur ce qu’elle avait appris en cours et à voir si elle avait bien tout retenu.



La sœur de tortue géniale était intransigeante, elle ne laissait pas beaucoup de choses passer. Maëllyss n’avait pas toujours pris au sérieux ses pouvoirs de sorcières. Se fut Mamie Baba qui l’aida à prendre conscience que c’était une chose très importante, qu’elle était née comme ça et qu’elle devrait faire avec et qu’elle ne pourrait rien changer.



A partir de ce moment-là Maëllyss commença à voir les choses sous un autre angle. Et c’est seulement en pratiquant la sorcellerie qu’elle commença vraiment à aimer être une sorcière. Malgré ses tendances à avoir la tête dans les nuages, elle était une très bonne élève qui aimait ce qu’elle apprenait. Elle était une vraie passionnée.



Au début elle n’était pas très douée en ce qui concernait les potions et les plantes. Elle avait l’art de se mélanger tout le temps et de les confondre. Elle avait du mal aussi à retenir tous les sortilèges qu’elle avait à apprendre. Mais au fils du temps et avec des entrainements intensifs, elle parvint à ne plus se tromper.



Maintenant qu’elle y repensait, elle était vraiment contente d’avoir eut quelqu’un pour la soutenir. Les cours à l’école étaient vraiment des plus dures et sans les entrainements avec Mamie Baba elle n’aurait sans doute jamais pu autant progresser et elle était bien déterminée à ne pas en rester là et à devenir l’une des plus grandes sorcières de l’univers. Bien sûr la tâche s’annonçait assez difficile compte tenu es choses qu’elle avait encore à acquérir mais elle ne baissait pas les bras pour autant.



Elle regrettait d'être dans une telle situation et de ne pas avoir tous ses outils de magie avec elle pour fuir. C’était ce qui lui servait le plus dans des situations comme celle-là.



Revenant de la salle à manger, Freezer se promena dans les couloirs pour essayer de calmer ses nerfs. Il digérait très mal le futur mariage de sont frère. Oui de plus que celui-ci ne semblait pas ravi de la situation, il l’enviait énormément de ne pas pouvoir avoir la chance lui aussi de se marier.



Enfin puisque qu’il semblerait qu’il ne pourrait rien faire, pour empêcher ce mariage, il décida d’aller embêter une proie plus facile d’accès. Un sourire narquois aux lèvres, il se dirigea vers la chambre de Maëllyss et entra sans même frapper.



« Bonjour ma sorcière bien aimée ! » S’exclama-t-il un sourire aux lèvres.



Voyant Freezer arriver, la jeune sorcière ne peut s’empêcher de faire une grimace. Qu’est-ce qu’il lui voulait encore ? Elle n’était pas d’humeur à parler à qui que se soit. Elle sentait qu’elle n’allait pas tarder à piquer une crise de nerfs s’il la provoquait avec ces habituelles moqueries.



« Qu’est-ce que tu veux le nain ? Dégage ou je te transforme en crapaud ! Quoi que... tu es déjà suffisamment laid comme ça. » Répondit-elle simplement.



Le Thanajin la regarda un peu frustré de cet accueil. Enfin quand il y pensait cela ne l’étonnait vraiment pas. Depuis le temps, il connaissait les Saiyans et leur fichues manies de provoquer sans cesse. Cette petite avait du répondant mais ce n’était pas ça qui allait l’intimider bien au contraire. Elle ne savait pas à qui elle avait à faire.



« Oh, oh ! Je te trouve bien arrogante jeune Saiyan ! »



Il marqua une pause et croisa les bras tout en la fixant du regard.



« Que vas tu faire, agiter ta baguette magique ? Désolé, je ne crois plus aux contes de fées … » Enchaîna-t-il avec mépris.



« Hm, pourtant ça me surprendrais pas que tu lises des contes de fées, avec la tête que t’as… et pour ta gouverne, je n'a pas besoin de baguette pour faire ça : »



Sur ses mots, elle agita le menton et expulsa Freezer à l'autre bout de la pièce l’envoyant s’écraser contre deux étagères. Plissant des yeux, elle le fusilla du regard.

« Fais-moi sortir d’ici ! » Ajouta-t-elle avec un ton autoritaire.



Quelques secondes plus tard, l'Alien sortit des décombres en affichant un sourire froid. Il n’aimait pas du tout qu’on lui donne des ordres et qu’on ose lui tenir tête. Il essaya de garder son calme mais il bouillonnait de rage à l’intérieur.



« J'ai déjà eus affaire aux macaques de ton espèce, ton père par exemple. Vous êtes tous des vantards et pourtant quelle ironie, on est entrain de vous vaincre ! »



« Mon père vous tuera, et d'ailleurs si je ne m’abuse tu ne fais pas partie de ceux qui ont réussi à mettre en échec les macaques, comme tu dis si bien ! »



Fulminant de rage, Freezer envoya un rayon de la mort dans l'épaule de la jeune femme. Pour qui se prenait-elle cette petite sorcière ? Personne ne se moquait de Freezer. Et ce n’était certainement pas une femme qui allait commencer. Elle allait lui faire payer son insolence.



Maëllyss afficha une grimace quand le rayon d’énergie toucha son épaule. Elle la regarda et mis sa main sur la plaie qui s’était formée. Grognant, elle plissa les yeux et essaya de garder son sang-froid. Cela n’allait pas se passer comme ça. Il voulait jouer à ça ? Très bien, mais elle avait plus d’un tour dans son sac. Ce sale Thanajin ne lui faisait pas peur.



« Je me demande si tu tiendras jusqu'à l'arrivée de ton père, ou si tu mourras avant, petite poupée ! » S’exclama-t-il un sourire mauvais aux lèvres.



Décroisant les bras, il voulut s’approcher d’elle mais quelque chose ou plutôt quelqu’un le stoppa dans son élan et le souleva vivement dans les airs. Surpris, il tourna la tête et constata que Cell était derrière lui. Celui-ci venait discrètement d’arriver dans la chambre.



« Ne touche pas à ma proie ! » S’exclama-t-il en fixant l’Alien.



Les yeux à mi-clos, il le jeta contre un autre mur. Freezer se releva et regarda son ami affichant une moue.



« TA proie ? Eh oh, on est amis non ? Tu pourrais partager un petit peu ... » Répliqua Le Thanajin indigné.



« Amis ? Ce mot me semble bien étranger. Peut-être parce que je ne t'es jamais considéré comme tel… » Répondit simplement le Cyborg.



Freezer n’en revenait pas. Comment ça ils n’étaient pas amis ? Ah ça c’était la meilleure. Après tout ce temps qu’il prétendait l’être… il pensait qu’il partagerait quand même un peu. Surtout que c’était lui à la base qui avait découvert les filles et qui les avaient signalées à lui et son frère. Quelle bande d’ingrats. Il serra les poings et frappa le sol à l’aide de sa queue de lézard.



Cell se demandait comment ce nain mauve pouvait encore rester dans les parages. En tout cas lui, en avait plus que marre de l’avoir dans ses pattes constamment. Il fallait vraiment qu’il trouve un moyen de se débarrasser de lui. Malheureusement il était comme la mauvaise herbe qui dès qu’on la coupait à un endroit repoussait ailleurs.



Maëllyss profita de ce petit réglage de comptes et utilisa un sort pour grossir les animaux grâce à son amulette qui était attachée autour de son cou. Un oiseau qui était tranquillement entrain de picorer sur le rebord de fenêtre devint géant. La jeune Saiyan afficha un petit sourire en coin. Les oiseaux mangeaient les lézards et les insectes c’était connu.



Elle se dit que pour une fois les cours avec mamie baba et ses tours de passe, passe étaient très utiles dans des cas comme celui-là. Malheureusement elle ne pouvait pas utiliser à plein régime l'amulette des fées sans la recharger avec une potion. Et cette potion elle ne l’avait pas sur elle.



Elle regrettait vraiment de ne pas avoir le bâton des sorciers avec elle. Au moins avec lui elle pourrait mieux se défendre. Décidément, la situation ne jouait vraiment pas en sa faveur et elle se demandait encore comment elle allait s’en dépatouiller.



« Je vois, toi et mon frère voulez garder l'honneur de vaincre ces macaques pour vous tous seuls hein ! »



Il marqua une courte pause pour lancer un regard noir à Maëllyss qui se fit un plaisir à le lui rendre. Il continua :



« Tu me le paieras Cell, tu me le paieras … »



Il voulut continuer mais fut interrompu par l’oiseau géant qui fonça sur lui. Pris de panique, il se mit à courir dans toute la pièce pour essayer d’échapper à l’oiseau qui voulait le manger.



Ne sachant pas trop pourquoi, Cell se mit aussi à courir. Soudain, il réalisa que c’était complètement ridicule de fuir, il freina sec puis fit exploser l’oiseau qui vola en éclat avec une boule d’énergie. Freezer qui fut touché aussi par la boule, se retrouva propulsé à travers les murs du palais. Plissant les yeux, le Cyborg parfait croisa les bras puis regarda le trou dans le mur.



« Il va falloir faire reboucher ce trou ... il manquerait plus que l'amoureux transi me reproche de transformer son palais en passoire, tss ! »



« Amoureux ? Freezer ? Tss laisse moi rire. A part de lui même, de qui pourrait-il être amoureux ! » S’exclama Maëllyss sur un ton narquois.



Plissant légèrement les yeux, elle chercha une issus du regard pour essayer de filer au plus vite. Elle ne voulait plus rester cloitrée dans cette chambre sombre et sans nouvelles de personne. Pourquoi fallait-il qu’il revienne à la charge celui-là ? Ils ne pouvaient pas la laisser un peu tranquille ?



« Non, je parle pas de l'autre nabot, mais de son frère ! Ta propre amie a changé de camps, elle a décidé d'allier son royaume à celui de Cooler en se mariant avec lui. » S’exclama Cell un sourire narquois aux lèvres.



Il marqua une pause tout en la regardant. Puisqu’il ne pou ait pas l’abîmer physiquement avant le tournoi, autant la faire souffrir moralement et il y prenait vraiment un malin plaisir à le faire.



« Réfléchis un peu, pourquoi crois tu qu'elle t'ai abandonnée alors ? Je vous plaindrais presque, si vous survivez au tournoi, votre peuple sera sous le joug des Thanajin et des Draconiaz ! »



Maëllyss le regarda d’abord sans rien dire. Elle était quelque peu surprise de ce qu’il venait de dire mais n’y croyait pas une seule seconde. A vrai dire elle s’était déjà penchée sur la question depuis de longues heures.



Elle ne pouvait pas croire qu’Umbre ait fait ça de son plein gré, c’était impossible. Elle avait retourné la question dans tous les sens. La seule explication qui lui venait en esprit était que c’était un coup monté. Elle n’en voyait pas d’autres.



« C'était un coup monté, je la connait elle n'aurait pas agit de la sorte de son plein gré. Les Thanajin sont réputé pour être de sacrés manipulateurs. De toute manière, même avec ça mon père se débarrassera de vous ! Il a vaincu des adversaires bien plus puissants que tes petites copines lézards, et toi réunis. »



Tout en lui lançant un regard venimeux, elle utilisa un sort pour lui faire apparaitre deux seins, un gros nez de clown et des fesses géantes. Devant une telle scène, elle ne put s’empêcher d’étouffer un petit rire. Il fallait dire qu’il était plutôt drôle comme ça.



« Hm… faible femme, tu disais ? » S’exclama la jeune femme un petit sourire en coin des lèvres.



Le Cyborg parfait ouvrit de grands yeux quand il vit dans quel était il était réduit. Cette sale peste, comment avait-elle pu lui faire ça à lui ? Elle allait payer pour ça.



« Mon corps parfait ! Comment ose tu m'humilier de la sorte ?? »



Bouillonnant de rage, il l’attrapa à la gorge et la souleva du sol.



« Ecoute petite sorcière, tu commence sérieusement à m'énerver. Il vaut mieux que tu coopères, si tu ne veux pas que je tue quelqu'un d'autre devant tes yeux ta mère par exemple hm... alors annule ton sort et tout de suite ! » Répliqua-t-il à l’adresse de Maëllyss.



Celle-ci n'arrivait pas à répondre. Il serrait si fort sa gorge qu’elle n’arrivait plus à prononcer le moindre mot. Mais elle n'en pensait pas moins en lui lançant des regards meurtriers. Gardant un visage inexpressif, Cell se dit qu'il aurait eut mieux la fouiller et lui retirer ses babioles magiques. Lui était habitué à combattre des guerriers pas des sorciers.



Il haïssait la magie et mourrait de honte d’être dans une situation aussi embarrassant comme celle-là. Il espérait que personne ne le verrait mais hélas pour lui c’était sans compter sur Cooler qui débarqua dans la chambre. Il semblait vraiment de très mauvaise humeur. En effet après l’épisode de la salle à manger et l’annonce de son futur mariage, il avait besoin de se changer les idées et de parler avec Cell.



Le Thanajin resta figé tout en regardant son coéquipier. A quoi jouait-il ? Ce n’était vraiment pas le moment de faire le clown et de s’amuser. Ils avaient d’autres choses à faire que ça.



« C’est pas du tout le moment de jouer au clown ! »



Voyant que celui-ci grogna en serrant les dents, il le regarda plus attentivement et explosa de rire.



« Ahaha ! Ouh, dame Cell votre forme numéro 4 est ... vraiment ravissante ! »



Fou de rage, Cell envoya une boule d’énergie sur Cooler qui l’esquiva de justesse. Il avait du mal à garder son sérieux devant un tel spectacle. Maëllyss aussi d’ailleurs. Le seul que ça ne faisait pas rire du tout était Cell. Non, lui était plus qu’humilié et ne voulait qu’une chose que cette sale sorcière lui retire ce sort et qu’il lui apprenne comment il s’appelait. Au bout de quelques secondes, le Thanajin repris son sérieux, il regarda avec dédain la jeune femme puis reporta son attention sur son allié.



« Bon, assez rigolé ! Buu et les autres nous attendent pour un petit entrainement. Je pense que cela nous fera le plus grand bien ! »



Cell en avait plus qu’assez de cette situation et qu’on se moque de lui. Et les rires aux éclats de Cooler et Maëllyss n’arrangeaient vraiment rien. Grognant, il essaya tant bien que mal de garder son calme alors qu’il fulminait de rage intérieurement.

Les rires de ces deux l’énervaient au plus au point. Heureusement que Cooler avait repris rapidement son sérieux sinon il allait faire un malheur.

« Tu as raison cela nous fera le plus grand bien ! De plus j’ai besoin de me dégourdir les jambes et de me changer les idées ! » Annonça le Cyborg.

« Dis tout de suite que je suis de mauvaise compagnie ! » S’exclama froidement Maëllyss

« Oui mais c’est pas une nouveauté, ça ! » Répondit l’homme sauterelle d’un ton narquois.

Il marqua une pause en croisant les bras puis ajouta d’une voix autoritaire :

« Enlève-moi ce sort ! »

A ses mots, un sourire se tissa sur les lèvres de la jeune femme. Apparemment il n’aimait pas perdre la face surtout en présence d’un allié. La situation l’amusait vraiment. Elle prenait beaucoup de plaisir à voir à quel point la magie pouvait déstabiliser à ce point un guerrier.

Elle en avait déjà fait l’expérience avec ses frères et son père. Eux aussi avaient moyennement appréciés d’être ses cobays et ils avaient eut la même réaction que Cell. Enfin… à quelques détails près bien sûr. Mais bon il fallait bien qu’elle s’entraine et puis elle aimait beaucoup les prendre au dépourvu, c’était vraiment comique de les voir.

Enfin elle se résigna à annuler le sort qu’elle avait jeté au tyran vert. Ce n’était pas une si mauvaise idée que ça après tout, qu’ils aient s’entrainer. Elle aurait enfin un peu la paix. Elle en avait marre de voir le défiler des monstres dans sa chambre.

« Le voilà, je te l’ai retiré, ton sort ! »

Ah enfin ce n’était pas trop tôt ! Tout à coup, le Cyborg parfait se sentait presque revivre. Il aurait bien aimé donner une correction à cette petite peste mais l’idée de Cooler lui plaisait le mieux. De plus comme il n’avait pas le droit d’abimer physiquement Maëllyss, autant aller se changer les idées en s’entrainant.

« Bon allons-y ! » Déclara-t-il simplement à l’adresse de Cooler.

Celui-ci acquiesça d’un signe de tête puis s’en alla de la pièce sans jeter de regard à Maëllyss.

« C’est ça barrez-vous, ça me fera des vacances ! » Répliqua-t-elle.

Cell s’apprêta à sortir de la chambre quand soudain il s’arrêta net. Ricanant, il jeta un œil vers la jeune femme avant de répondre.

« Ne te réjouis pas trop vite, je reviendrai pour te donner la correction que tu mérite ! »

Puis il tourna les talons et sortit de la pièce. Si cette petite croyait pouvoir lui faire peur avec ses tours de passe, passe, elle se trompait lourdement. Dès qu’il reviendrait de son entrainement il allait lui faire passer son envie de lui jouer des tours comme ça. Elle allait le regretter amèrement.

Maëllyss profita que les deux tyrans partent pour leur claquer la porte de la chambre derrière le dos. Ouf, enfin un peu seule… ce n’était vraiment pas trop tôt, il fallait absolument qu’elle sorte d’ici le plus rapidement avant de devenir complètement folle.

Cell et Cooler allèrent s’entrainer dehors. Ce petit entrainement allaient les remettre d’aplomb et changer les idées des deux tyrans qui en avaient vraiment bien besoin.

Ils commencèrent avec une petite séance de méditation qui dura une trentaine de minutes. Puis ils s’échauffèrent en s’étirant les muscles. Il fallait qu’ils se dégourdissent un peu les membres avant de passer à l’entrainement proprement dit.

« Bon et si on commençait ? On s’est assez échauffé non ? » Déclara Cell.

« Hm, oui allons-y, on va pas passez quarante ans à s’échauffer, passons aux choses sérieuses ! » Répondit Cooler en se faisant craquer les doigts.

Puis ils se mirent en position et commencèrent l’entraînement. Sans perdre de temps, Cooler se rua sur Cell et débuta avec une série de coups de poings et de coups de pieds. Cell esquiva les coups tout en donnant à son tour.

Il était d’une forme olympique et était bien décider à mettre à profit cet entrainement afin de donner une raclée mémorable à Goku lors du tournoi. Cooler aussi était en pleine forme. Cela lui changeait vraiment les idées de pouvoir se battre. Et avec un adversaire à sa taille qui plus est.

Il allait enfin pouvoir surpasser son niveau, du moins tout faire pour. Cell enchaîna avec une série de boules d’énergie qu’il lança sur Cooler, celui-ci riposta en faisant de même.

Les deux adversaires firent une pause de quelques secondes pour augmenter leur Ki. Cela commençait pas trop mal, mais ce n’était que le début de l’échauffement. Les deux tyrans se ruèrent l’autre en administrant chacun des coups de pieds. Celui de Cooler arriva dans la figure de Cell et Celui du Cyborg arriva dans le dos du Thanajin.

A nouveau, ils augmentèrent leur ki et repassèrent à l’attaque. L’entrainement battait son plein. Chaque adversaire voulait se donner à fond afin de surpasser son niveau. La terre tremblait de toute part, les rochers volaient dans les airs et les arbres se pliaient face à leur puissance. Chacun utilisaient leurs plus puissantes techniques pour déstabiliser l’autre.

Fallait dire que le tournoi avait lieu dans un jour et ils étaient bien décidés à mettre la pâtée à Goku. La rage, la rancœur et le désir de vengeance étaient de très bons motifs pour se surpasser. Plus les minutes passaient et plus ils faisaient appel à toute leur puissance. Leur ki montaient en flèche. Ils donnaient le maximum d’eux même.

Cooler était vraiment content. Cette petite séance lui faisait un bien fou et non seulement il pouvait se défouler et en plus il sentait que son niveau commençait à grimper gentiment. Rien qu’imaginer anéantir une bonne fois pour toute ces foutus macaques, il s’en réjouissait en avance.

Cell aussi d’ailleurs. Il s’imaginait déjà donnant une raclée mémorable à Goku, le voir implorer sa pitié à genoux. Rien qu’en imaginant sa tête se déconfire en voyant qu’il avait perdu, le mettait d’excellente humeur.

Après avoir passé deux heures et demi à s’être battu comme des forts sonnés, les deux tyrans décidèrent de s’arrêter. Tous deux étaient épuisés et recouverts de sueur.

« Ahh ! ça va vraiment fait du bien ! » Déclara Cooler avec un petit sourire.

« Oui et je suis en pleine forme ! Ça fait vraiment du bien de s’entrainer je commençais à me rouiller. » S’exclama Cell.

Les des compère reprirent leur souffle. Ils étaient contents d’avoir pu dépassé leur niveau. Goku n’avait qu’à bien se tenir.

Le lendemain matin, les premiers rayons du soleil vinrent éclaircir la maison des Son accompagnés d’une brise légère. Là, tout le monde s’était levé très tôt, le jour J était enfin arrivé. Un silence de mort régnait dans toute la maison. Personne n’osait prononcer le moindre mot, tellement la tension était à son comble.

Chichi qui avait beaucoup de mal à contenir son angoisse et sa crainte, essuyait la vaisselle pour essayer de se calmer les nerfs. Bien que d’habitude elle avait plutôt tendance à exploser en criant, là elle n’y arrivait pas. La peur était trop grande.

Son Goku était bien trop concentré sur le futur combat qu’il allait mener pour dire quoi que se soit. Pour Gohan et Goten c’était la même chose. Le fils ainé semblait de plus en plus distant. Cet entrainement dans la salle du chaos semblait l’avoir quelque peu changé. Chichi s’en inquiétait beaucoup.

Goten se posait toujours l’éternelle question de savoir s’ils allaient pouvoir arrêter les deux tyrans et sauver une fois de plus a Terre du danger qui la menaçait et Krysta quand à elle était toujours en retrait. La situation semblait de plus en plus lui échapper. Elle ne préférait pas trop s’en mêler car après tout elle se sentait de moins en moins existante face à cette situation.

La famille rejoignit le groupe à la Capsule Corp composé de Bulma, Végéta, Trunks, Tortue Géniale et Piccolo.

« Alors Goku, j’espère que tu es en forme ! » S’exclama Végéta.

« Oui, plus que jamais ! » Répondit celui-ci avec un petit sourire en coin.

« Je sais pas comment tu fais pour être aussi détendu… » Fit remarquer Trunks à l’adresse de Goku.

« J’ai aussi peur, mais je ne peux pas me permettre d’ angoisser, ce n’est pas du tout le moment ! »

« Bon on ferait bien de ne pas trainer si on ne veut pas arriver en retard ! « Enchaîna Gohan.

« Oui, tout est prêt, vous pouvez partir ! » Annonça Bulma.

« Parfait, allons-y ! » S’exclama Goku.

Tortue Géniale inclina légèrement la tête. Il savait que l’enjeu était de taille. Il espérait que tout se passe bien pour Goku et qu’il puisse enlever la menace qui pèse lourdement sur l’humanité.

« Fais bien attention Son Goku, qui sait quels tours ils te réservent. Ils ont dût sûrement aussi s’entrainer ! » Déclara-t-il à l’adresse du Saiyan.

« Ne t’en fais pas pour ça ! » Répondit celui-ci.

« Soyez prudents ! » S’écria Chichi.

« On compte sur vous ! » Ajouta Bulma.

Goku, accompagné de ses fils, Végéta, Piccolo et Trunks, partit en sdirection du vaisseau spacial qui allait le conduire sur la planète Thanajin où aurait lieu le tournoi organisé par les deux tyrans.

Plus les minutes passaient et plus la tension montait d’un cran. Chacun restait dans son petit coin sans prononcer le moindre mot. Ils étaient tous très impatients que le tournoi ne commence. Il ne restait plus que quelques heures.

Au palais du roi Cold l’atmosphère était tout autre. L’ambiance était presque festive. Cell et Cooler s’impatientaient que le tournoi ne commence. Ils allaient enfin prendre leur revanche.

Dans sa chambre, Maëllyss était levée depuis l’aurore. Elle avait passé une nuit encore plus épouvantable que les autres. Le grand jour était arrivé et elle angoissait à mort. La peur de ne pas savoir ce qu’elle et sa famille allaient devenir lui rongeait les entrailles.

Elle s’inquiétait aussi pour son amie qu’elle n’avait pas vue depuis que les deux tyrans l’avaient embarquée ici. Elle se sentait seule, perdue et voulait la voir. Au moins être rassurée qu’elle allait bien. Son cœur se mit à battre la chamade quand elle entendit le bruit de la porte qui s’ouvrait.

Elle poussa un soupire en voyant Cell entrer dans la chambre. Etait-ce déjà l’heure ou il voulait s’amuser encore un peu à la torturer mentalement avant le tournoi ? Elle le regarda s’avancer vers elle, ne disant mot.

« Viens, c’est l’heure ! Le grand moment est arrivé, on va enfin savoir qui de ton père ou de moi est le pus fort ! » Annonça le Cyborg sur un ton narquois.

« Il n’y a pas besoin de voir, puisqu’il va tous vous écraser comme des moucherons ! » Répliqua froidement la jeune femme.

« Bien sûr, bien sûr ! »

Il ne voulait pas s’attarder d’avantage à des bavardages inutiles avec elle. Il l’empoigna par le bras et sortit de la chambre. Ils marchèrent dans un long couloir quand soudain, Maëllyss s’arrêta net. Les yeux écarquillés, elle regarda droit devant elle. Elle était là, Umbre était là en compagnie de Cooler. Elle qui pensait qu’elle n’allait jamais la revoir.

« Umbre ? » S’exclama-t-elle éberluée.

« Lylyss ? Mais que fais-tu ici ? » S’exclama la Dragonne quelque peu surprise.

« Euh bah ils m’ont emmenée avec eux après avoir débarqué chez moi et tué des membres de ma famille… »

« Je ne sais pas pourquoi mais ça m’étonne même pas ce que tu me raconte ! Enfin, je suis vraiment désolée pour les membres qui ont été tués… » Enchaîna la jeune femme.

« Tu n’as pas à être désolée, ce n’est pas ta faute… et toi, que fais-tu ici ? »

« Oh, bah rien de bien réjouissant, je dois me marier à ce plouque là ! »

Elle désigna d’un air dédaigneux Cooler qui se trouvait à côté d’elle. Celui-ci fit une grimace en plissant des yeux. Un petit sourire en coin, Cell se pencha un peu sur Maëllyss et chuchota :

« Alors tu vois je te l’avais dit, votre fin est proche… » S’exclama-t-il en ricanant méchamment en voyant un peu la mine déconfite qu’affichait la jeune femme. Celle-ci.

Alors il avait raison. Umbre allait bel et bien se marier avec Cooler… ce n’était pas possible. Enfin quand elle voyait la mine quasi identique qu’elle avait elle, elle pouvait aisément deviner qu’elle n’était pas du tout ravie de se marier et ça, Maëllyss le comprenait parfaitement.

« Ma pauvre, je te plains. Parce qu’avec un spécimen comme celui-là, t’as vraiment pas été gâtée ! » Déclara-t-elle en regardant son amie.

« ça, je te le fais pas dire… » Répondit Umbre d’un ton las.

Elle afficha un léger sourire. Bien qu’elle détestait l’idée de ce mariage bidon, elle était néanmoins contente de revoir son amie.

« Je suis contente de te revoir ! » Enchaîna-t-elle.

« Moi aussi, je commençais à me sentir seule… mais au fait où étais-tu passée tout ce temps ? » Questionna la Saïyan.

« Bon, désolé d’interrompre vos retrouvailles plus qu’émouvantes mais on a pas que ça à faire. Le tournoi va bientôt commencer et il ne faut pas être en retard pour accueillir nos invités ! » Annonça Cell. Vous pourrez fêter vos petites retrouvailles plus tard. Mais pour l’heure nous devons y aller.

« Oui, ça ne se fait pas de faire attendre les gens ! » Ricana Cooler.

Sur ses mots, il embarqua Umbre et se rendit au lieu du rendez-vous où le tournoi allait commencer.

Cell fit de même avec Maëllyss et suivit son ami. Il avait vraiment hâte de revoir Goku, l’heure de la vengeance allait bientôt sonner. Il allait enfin pouvoir se mesurer à lui et lui flanquer la raclée du siècle. Et avec le petit entrainement qu’avaient fait Cooler et lui, ça promettait d’être explosif.

Une fois arrivé sur place, les deux tyrans attendirent l’arrivée de Goku and cie. En voyant le tatami tout neuf, Cell, alla se placer dessus. Un sourire se tissa sur ses fines lèvres. Cette ambiance ainsi que ce tatami lui rappelait de bons souvenirs comme de mauvais.

Les souvenirs du précédent tournoi qu’il avait organisé, la peur sur le visage des Terriens, lui revinrent en mémoire. Mais il revoyait aussi Gohan et son air hautain et provocateur le mettre K.O. A cet instant, le Cyborg secoua la tête. Il ne devait pas penser à cette défaite car il allait de toute manière gagner, cela était impossible que cela se passe autrement.

Soudain, un bruit sourd se fit entendre dans le ciel. Alertés, les quatre jeunes gens levèrent la tête et purent apercevoir un vaisseau spacial se diriger vers eux, prêt à se poser.

A ce moment-là Maëllyss eut des palpitations. Ça y est, il était là. Son père allait arriver d’un moment à l’autre. Un sentiment de dégoût et de culpabilité remonta au bord de ses lèvres.

Elle se sentait coupable de n’avoir rien pu faire pour empêcher la mort de Videl et de Pan qui s’était passé sous ses propres yeux. Elle avait honte de ne pas avoir été assez forte et assez maligne pour empêcher que cela n’arrive. Enfin, le vaisseau se posa sur la terre ferme.

Quelques minutes plus tard, les portes s’ouvrirent laissant apparaître la silhouette d’un homme aux cheveux redressés sur la tête, encore fondu dans la lumière du vaisseau. Elle était accompagnée de plusieurs autres silhouettes qui arrivèrent à ses côtés.

Le Cyborg fronça les sourcils. Nul doute, Son Goku était bel et bien arrivé au rendez-vous comme convenu. Par contre il s’interrogea sur les personnes qui l’accompagnaient. Cooler et lui n’avaient-ils pas précisé qu’il devait se rendre seul à ce tournoi ? C’est ce don il se souvenait en tout cas.

Alors comme ça il voulait jouer au plus malin ? Connaissant Goku, Cell n’était finalement pas si étonné que ça. Ce macaque en faisait toujours qu’à sa tête. Enfin, le Saiyan descendit les marches du vaisseau accompagné de ses fils, Végéta, Trunks et Piccolo.

Le Thanajin, fit un rictus. Décidément, Goku ne changerait jamais. Voilà qu’il avait demandé à ses petits amis de l’accompagner. En tout cas étant donné qu’il n’avait pas respecté la condition de venir ils allaient devoir prendre des mesures. Au bout de quelques secondes, Cell prit la parole :

« Son Goku, nous t’attendions avec impatience ! » Annonça-t-il un sourire mauvais aux lèvres.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocooctopouceworlds.keuf.net
 

Chapitre 5 - Lyssumbre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Octofafa's worlds :: News :: Collab Lyssumbre :: Lyssumbre - La fic-